NBA – Trump s’emporte sur la libération de Brittney Griner : « C’est une honte ! »

Donald Trump et Brittney Griner
@realdonaldtrump / Mash (DR)

Le monde politique américain est déchainé depuis 24 heures et la libération de Brittney Griner… Certains se réjouissent que la joueuse WNBA soit enfin libre, quand d’autres, à l’image de Donald Trump, ne comprennent pas pourquoi le gouvernement a accepté de libérer un homme aussi dangereux en échange.

Publicité

La libération de Brittney Griner était attendue depuis 10 mois et son arrestation à l’aéroport de Moscou, mais étrangement, l’annonce de son retour sur le sol américain ne fait pas l’unanimité… Depuis hier, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer l’échange de prisonniers accepté par le président Joe Biden, qui a du relâcher un criminel russe surnommé le « Marchand de la Mort »… Le meilleur joueur de NFL a par exemple choqué avec un message viral :

Attendez… Non !!! On a laissé un Marine en Russie ?! Bordel non

Publicité

Donald Trump furieux face à la décision de Joe Biden !

C’est l’argument n°1 de tous ceux qui ne se réjouissent pas de la libération d’une Américaine injustement condamnée à une peine de 9 ans, l’ancien militaire Paul Whelan est encore incarcéré en Russie. Et c’est un argument sorti par Donald Trump sur son réseau social « Truth ». L’ancien président des États-Unis était furieux ce jeudi, et il aurait sans doute aimé être au pouvoir en ce moment pour gérer cette crise…



Publicité

Quel genre d’accord c’est d’échanger Brittney Griner, une joueuse de basket qui déteste ouvertement notre pays, pour un homme connu sous le nom de « Marchand de la Mort », qui est l’un des plus grands marchands d’armes dans le monde et responsable pour des dizaines de milliers de morts et de blessés. Pourquoi l’ancien marine Paul Whelan n’a pas été inclus dans cette transaction à sens unique ? Il aurait été libre en cas de demande. C’est une honte stupide et antipatriotique pour les États-Unis !

Battu par Joe Biden lors des dernières élections, Donald Trump ne pouvait évidemment pas complimenter son successeur à la Maison Blanche sur un dossier aussi sensible. Pour lui, le fait de libérer Brittney Griner serait une honte, puisqu’elle n’aimerait pas son pays, une accusation grave qui fait référence à son rôle dans les manifestations contre les violences policières en WNBA… Décidément, tout le monde à son mot à dire dans cette affaire.

Publicité

Espérons que Brittney Griner ne se rendra pas sur les réseaux sociaux de suite… Après 10 mois d’enfer, elle risque de souffrir en constatant que certains compatriotes regrettent sa libération et remettent en question son attachement aux États-Unis.

Buzz NBA 24/24 WNBA

Toute l'actu NBA