NBA – Cash, Tony Parker et George Eddy alarment sur le cas Wembanyama…

George Eddy et Tony Parker ont évoqué le cas Wembanyama
(DR)

Sur le papier, Victor Wembanyama a le potentiel pour devenir l’un des meilleurs joueurs de basket de tous les temps avec son profil révolutionnaire. Mais son ascension au panthéon de la NBA n’est pas assurée pour une raison assez simple, expliquée par Tony Parker et George Eddy sur le plateau de Canal +…

Publicité

Nous sommes en 2023, l’année qui devrait permettre à Victor Wembanyama d’exploser aux yeux de la planète. Déjà, il aura l’occasion de frapper un grand coup sur la scène nationale, puisque ses Metropolitans devraient disputer les playoffs avec l’avantage du terrain, alors pourquoi ne pas rêver d’un titre ? Et ce n’est pas tout, puisque quelques mois après sa Draft, il disputera sa première Coupe du Monde, l’occasion pour le pivot de se frotter au gratin international.

Mais ce que la planète basket attendra avant tout, ce sont ses grands débuts en NBA. Réussira-t-il à faire honneur aux compliments de toutes les légendes, et notamment Magic Johnson ? D’après Tony Parker et George Eddy, qui se sont exprimés sur le plateau de Canal + ce dimanche, il y a un élément qui pourrait malheureusement le ralentir et peut-être même gâcher sa carrière… (vidéo à voir en intégralité ici)

Publicité

Victor Wembanyama handicapé par une santé fragile ?

Tony Parker : Être aussi grand, courir aussi vite et être aussi adroit, c’est du jamais vu. Avec les qualités qu’il a il fera une très, très grande carrière. Moi ce qui m’inquiète le plus, c’est de savoir s’il pourra rester en bonne santé. Est-ce qu’il pourra jouer 82 matchs ? Avec l’ASVEL il a été blessé la moitié de la saison. Ce qui me fait peur c’est, est-ce qu’il pourra jouer 4 fois par semaine, contre les meilleurs, en répondant au défi physique ? Sinon, au niveau du potentiel, ce sera l’un des meilleurs joueurs de l’histoire.



George Eddy : Pour Victor Wembanyama, le souci pourrait être le même que pour Yao Ming, le meilleur joueur de plus de 2m20 dans l’histoire de la NBA. Il a du arrêter sa carrière vers 28 ans avec ses problèmes aux pieds. Tous les autres joueurs au-delà des 2m20 ont du faire avec les blessures et n’ont pas eu des longues carrières. C’est le premier défi pour lui, être sur le terrain. Ce sera à sa prochaine équipe de gérer cet aspect physique.

Publicité

Pour Tony Parker et George Eddy, la principale limite de Victor Wembanyama serait physique, puisqu’il n’a pas encore fait preuve d’une capacité à rester en bonne santé lorsqu’il doit enchainer les rencontres. Son passage à l’ASVEL, où il jonglait entre championnat et EuroLeague, a surtout été marqué par les blessures. Dans une ligue aussi intense que la NBA, avec parfois 4 matchs en 7 jours, il va devoir montrer des progrès à ce niveau.

Et l’histoire ne plaide pas franchement en sa faveur, puisqu’en règle générale, les joueurs dépassant les 2m20 n’ont jamais été des monstres de longévité. À 28 ans par exemple, Yao Ming disputait la dernière saison complète de sa carrière, avant que sa taille ne l’empêche de se remettre d’une blessure au pied. Les inquiétudes sont donc légitimes pour le prodige français, même si tout le monde rêve de le voir au sommet.

Publicité

Dans l’histoire, les joueurs de plus de 2m20 ont toujours eu du mal à rester en bonne santé et à enchaîner les rencontres. Pour TP et George Eddy, c’est un réel motif d’inquiétude au sujet de Victor Wembanyama. Mais le pivot travail son physique pour faire mentir les statistiques.

Déclarations Les Français (NBA) NBA 24/24 Tony Parker Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA