Publicité

NBA : Les Lakers alignent les billets pour garder Nick Young et Jordan Hill

En quelques heures, le marché s’est complètement emballé après l’annonce de LeBron James en début de soirée hier. Les Lakers voient s’échapper leurs espoirs de recruter un gros poisson, ils passent au plan B.

jordan-hill-nick-young

Ou plutôt au plan C… Après avoir dégoté Jeremy Lin aux Rockets, les dirigeants californiens viennent de faire sauter la banque pour conserver le fantasque Nick Young et le besogneux Jordan Hill. Si le premier n’est pas une surprise, le deuxième en revanche décroche un très beau contrat plutôt inattendu.

Ce n’était un secret pour personne, « Swaggy P » est chez lui à L.A. et il souhaitait rester un Laker malgré sa décision de tester le marché. Son voeu est exaucé, le front office vient de lui faire signer une prolongation de contrat de 21,5 millions de dollars sur 4 ans (la dernière année est une player option). Malgré ses extravagances, Nick Young a conclu une belle saison sous le maillot pourpre et or en l’absence de Kobe Bryant : 17,9 points de moyenne. Ce contrat marque la volonté des Angelinos d’intégrer le joueur sur le long terme dans la franchise, alors qu’elle souhaite garder un maximum de flexibilité financière.

Paradoxalement, le projet des Lakers a pris du plomb dans l’aile avec la re-signature de Jordan Hill. Intérieur de devoir mais sous utilisé, l’ancien Knick n’était pas la priorité des Lakers et avait, lui aussi, décidé de tester le marché. Il vient de dévaliser la caisse en signant un contrat de 18 millions de dollars sur 2 ans (deuxième année en team option). Un pactole pour lui quand on sait que Pau Gasol pourrait prétendre à un salaire quasiment équivalent.

Les Lakers ont tiré un trait sur la venue de Carmelo Anthony et viennent de se faire refouler par Pau Gasol qui a refusé leur bi-annual exception à 10 millions de dollars sur 2 ans. Ils ont décidé de s’activer et d’agir en s’appuyant sur des joueurs de seconde zone pour entourer Kobe Bryant… Pas sûr que l’intéressé l’entende de cette oreille. En attendant, la franchise californienne est la seule équipe NBA à ne pas avoir de coach.

Franchises Free agents, free agency

En direct : toute l'actu NBA