Publicité

Entretien : Eric Micoud (beIN Sports) fait le bilan de la saison NBA 2014/2015 !

Membre à part entière de l’équipe NBA sur les antennes de beIN Sports, Eric Micoud a gentillement accepté de nous accorder un peu de temps pour répondre à nos questions. 

Eric-MICOUD-3_copyright-PANORAMIC

 

 

Parlons Basket : Pour commencer revenons sur la saison NBA. Quel bilan faites-vous de cette édition 2014/2015 ?

Eric Micoud : Tout d’abord une saison différente de la saison dernière et celle d’avant avec des leaders qui ont changé, une saison qui n’est pas encore définie par rapport aux Playoffs avec la bagarre à l’Est pour certaines équipes comme Miami, comme Indiana ou Boston. Des équipes qu’on avait l’habitude de voir plus haut et qui sont finalement en de se battre pour essayer de se qualifier pour les Playoffs. Et puis à l’Ouest, OKC sans Kevin Durant qui a du mal à se qualifier pour les Playoffs et qui lutte face aux Pelicans. Donc voilà c’est très sympa et appréciable d’avoir une fin de saison comme celle-ci et qui nous réserve des surprises jusqu’au bout.

PB : Quel a été pour vous le match ou le moment fort de cette saison ? 

EM : Alors pour moi ça serait plutôt plusieurs moments forts. Pour moi il y a déjà un peu la surprise d’Atlanta parce qu’au début de la saison on les voit commencer super bien et puis on se dit « bon à un moment ça va se terminer » et puis un mois après on refait le bilan et on voit qu’ils sont encore plus forts qu’on le pensait mais on pense que ça va se terminer mais finalement non et ça a été toute la saison comme ça. Même avec les consultants on en discutait on trouvait ça bizarre, on pensait qu’ils étaient juste sur un nuage et puis finalement l’équipe d’Atlanta a été sur un nuage du début à la fin de la saison et pour moi c’est un peu mon moment fort de la saison, il y en a eu plusieurs et à chaque fois c’est le niveau de jeu de cette équipe qui m’impressionnait.

PB : Et cette équipe d’Atlanta vous y croyez en Playoffs ?

EM : Ah, voilà c’est comme si on continuait dans les moments forts, moi j’y crois pas.atlanta-hawks1 Je les ai commentés et c’est vrai qu’ils me surprennent ça joue vraiment bien au basket mais maintenant je pense qu’il manque quelque chose. C’est une équipe très collective, ça joue vraiment bien au basket mais il manque, pour moi, un extraterrestre, un joueur capable, si le collectif ne tourne pas au top, de mettre 35 points. Donc moi j’ai du mal à y croire. Après le secteur intérieur aussi, il n’y a pas de funk, c’est lourd. Pero Antic c’est un poste 5 qui joue 3 et qui prend des tirs à trois points. Al Horford c’est pas très grand, Paul Millsap non plus. C’est peut-être là, en Playoffs que le jeu va se durcir, ils risquent de tomber contre des équipes avec des vrais postes 5 et une grosse défense, c’est peut-être ce qui va leur manquer.

PB : Passons aux récompenses qui serait le défenseur de l’année ? 

EM : Alors défenseur de l’année, je regarde… Euh… J’ai envie de mettre Kawhi Leonard.

PB : Le meilleur 6e homme ?

EM : Je dirais Lou Williams.

PB : Le Rookie de l’année ? 

EM : Pour moi le meilleur Rookie c’est Nikola Mirotic.

PB : Justement, ne craignez-vous pas que Wiggins mette la main sur cette récompense de part son statut d’américain et le titre de MVP du Rising Star Challenge ? 

EM : Si bien sur… Après je donne mon avis personnel mais bien sur que ce sera Andrew Wiggins.

PB : Votre MIP ? 

EM : Jimmy Butler.

PB : Justement, le coach de l’année ?

EM : Mike Budenholzer.

PB : Et donc le MVP ? 

EM : MVP James Harden parce qu’il est pour moi le joueur dont l’équipe dépend le plus dans les victoires contrairement à Stephen Curry qui, parfois, peut se permettre de passer à côté d’un match parce que Golden State dispose de Role Players et Klay Thompson peut prendre le relais comme il a su le faire plusieurs fois cette saison.

PB : Qui est, pour vous, le joueur le plus sous-estimé de la ligue ?

EM : Paul Millsap.

PB : Comme on a pu le voir, Derrick Rose vient de faire son retour, croyez-vous toujours en lui ?

EM : Moi je continuerai à y croire tant qu’il ne sera pas en fauteuil roulant. Tout le monde sait que je suis un fan de Bulls, j’ai été un peu déçu cette saison parce que justement il a encore eu des pépins physiques. En début de saison j’annonçais les Bulls avec leur raquettes Gasol, Noah et Gibson comme une des raquettes les plus impressionnantes, avec Mirotic qui est arrivé, le retour de Derrick Rose moi j’ai envie d’y croire.

Photo : foxsports.com
Photo : foxsports.com

J’ai vu les images, je n’ai pas regardé tout le match j’ai vu les images de son retour, il n’a pas l’air gêné par la petite opération qu’il a subie. Maintenant moi je croise juste les doigts pour qu’il ne soit plus dérangé par des problèmes physiques et qu’il arrive à revenir à un bon niveau. Il arrivera, pour moi, à revenir à un super niveau mais il va falloir qu’il adapte son jeu au lieu de, sans cesse, jouer sur son physique et j’espère qu’il va en être capable et en tout cas moi j’y crois.

PB : Et justement, les Bulls vous les voyez aller jusqu’où ?

EM : Moi je les vois passer le 1er tour. Si la saison s’arrêtait aujourd’hui ça serait face à Milwaukee ou Washington. Moi je les vois passer le 1er tour après je sais pas, ils sont tellement inconstants. Ils sont tellement capables d’être bons et en même temps de passer complètement à côté comme on a pu le voir pendant toute la fin de saison. C’est difficile de juger leur vrai niveau et on va voir si le retour de Derrick Rose ne bouleverse pas toute l’équipe dans le bon sens ou dans le mauvais.

PB : Parlons un petit peu de Rudy Gobert. Est-ce que vous vous attendiez à une telle progression en si peu de temps ? 

EM : Je m’attendais à une progression mais à une progression de ce niveau non. C’est incroyable parce qu’il a simplement changé de statut, il est passé d’un potentiel à un peu la star, le joueur incontournable de son équipe en fin de saison avec son intronisation dans le 5 de départ. Alors il est, pour moi, encore loin d’avoir atteint son potentiel mais ça en dit long parce qu’on voit un peu ce qu’il est capable de faire. Il me rappelle un peu dans le physique Dikembe Mutumbo et ce n’est pas n’importe qui comme référence, capable de courir, un vrai timing pour les contres et puis après il peut encore s’améliorer dans son jeu dos au panier mais pour moi c’est une vraie vraie vraie surprise.

PB : Et donc qui serait pour vous le meilleur français de cette saison ? 

EM : Comme ils ont tous été moyens, je mettrais TP tout simplement parce que j’ai l’impression que chaque match il rentre un peu plus dans la légende et puis finalement son équipe elle va faire les Playoffs et ils vont faire chier tout le monde et ils vont peut-être aller jusqu’au bout et lui il est en train de montrer en intensité, comme son équipe. Donc TP tout simplement parce que c’est Tony Parker.

PB : Quel serait votre 5 majeur de la saison ? 

EM : Alors Steph Curry, James Harden, LeBron James, Anthony Davis et DeAndre Jordan. Mais Anthony Davis je le met avec LaMarcus Aldridge donc Anthony Davis virgule Aldridge et en poste 5 DeAndre Jordan parce qu’il prend ses 25 rebonds, il dissuade dans la raquette, il court…

PB : Alors votre pronostic pour la finale NBA ? 

EM : Finale San Antonio – Cleveland. Champion San Antonio.

PB : Imaginons une équipe cherche un coach, elle vous appelle, quelle équipe aimeriez-vous avoir de l’autre côté du téléphone ? 

EM : Euh… (rires) Oh la question… Alors coach d’une équipe, je prendrais une équipe comme Milwaukee, un peu à la Jason Kidd. Une équipe de jeunes que je suis sur de pouvoir faire travailler et, si j’ai le savoir de Jason Kidd, à qui je pourrais apprendre plein de choses.

PB : Pour finir, avec quel joueur évoluant en NBA actuellement voudriez-vous jouer ?

EM : Euh… Stephen Curry, juste pour pouvoir rigoler à chaque fois qu’il met un tir à trois points !Curry

L’équipe Parlons Basket remercie chaleureusement Eric Micoud d’avoir accepté de répondre à nos questions, et vous pourrez le retrouver tout au long des Play-Offs sur beIN Sports bien sur. 

Entretien réalisé le 10/04/2015.

Mais aussi :

Le bilan de la saison de : –  Xavier Vaution

Remi Reverchon

Mary Patrux

Franchises Interviews / Entretiens NBA 24/24

Feed NBA 24/24