Mardi, Tony Parker a annoncé plusieurs changements lors d’une conférence de presse concernant le LDLC ASVEL, club dont il est le président.


Parmi ceux-ci, le changement de couleurs de l’équipe. En effet, le dirigeant a décidé que son équipe ne devait plus évoluer en vert. Il s’est justifié de la manière suivante sur le site de la radio Scoop :

Ce n’était pas une décision facile à prendre, mais quand on veut grandir et qu’on fait un naming, il faut s’adapter. J’avais connu le changement de logo et de couleur aux San Antonio Spurs à mon arrivée. Il faut que les gens s’habituent. Quand il y a du changement, on sait que l’accueil est souvent mitigé.

Toujours selon la même source, les Green Gones ont réagi à la nouvelle en réclamant une bande verte sur le nouveau maillot :

Nous comprenons bien l’intérêt du naming et nous l’acceptons. Mais nous sommes une grosse centaine d’adhérents et un petit mot du club aurait été souhaitable. Nous voulions au minimum une bande verte sur le maillot.


Alexis, capo du groupe de supporter enchaîne :

L’association a fait des efforts financiers assez conséquents, dans l’achat de bâche et d’écharpes notamment, avec la couleur verte, donc on se sent un peu bafoués. Plusieurs membres actifs des Green Gones sont démotivés parce qu’on a fait beaucoup de travail, pendant nos vacances ou parfois tard le soir et aujourd’hui, tout est remis en question.

L’affaire va encore plus loin car selon Le Progrès, Jean-Paul Bret, Maire de Villeurbanne et son adjoint aux sports se sont saisi de l’affaire :

En juillet, le club nous a informés de son souhait de changer de couleur. La saison dernière, cela avait déjà eu lieu à quelques reprises. À cette occasion, j’avais dit mon souhait, comme beaucoup de supporters, que le maillot garde un parement vert. À l’encolure du maillot, à l’échancrure du short, peu importe. Aujourd’hui, c’est ou blanc ou noir. On fait fi de l’histoire en vert de ce club depuis 70 ans. Il y a une vraie bronca des supporters sur les réseaux sociaux. Tout ça n’est pas bon. Je crois bien que l’OL est aussi un peu dans le business et pour autant, sur les maillots, le rouge et le bleu restent présents.

Dans ce contexte houleux autour du club rhodanien, les fans de l’ASVEL auront ils gain de cause ? L’avenir nous le dira.

A lire également : Les changements de l’ASVEL