En voilà, une affiche intéressante. Alors que LeBron James a retrouvé cet été Magic Johnson à Los Angeles, et que l’on sait l’admiration qu’il lui voue, il aurait été bête de ne pas se concocter une savoureuse opposition entre la meilleure équipe dans laquelle chacun a évolué : les flamboyants Lakers de 86-87 pour Magic, et le génial Heat 2012-13 pour le King. Ca promet du lourd.

Le site « WhatIfSports » propose la fonctionnalité assez géniale de pouvoir simuler n’importe quel match de l’histoire. Les Lakers de 1965 contre le Milwaukee actuel ? Pas de soucis. Les Pistons de 1988 contre les Spurs de 2005 ? Pas de problème. Tous les matchs peuvent devenir réalité à travers un complexe logiciel qui prend en compte les statistiques avancées de chaque joueur lors de la saison donnée pour que la simulation colle au plus près à ce que serait l’hypothétique réalité.

Ainsi, nous avons simulé une série entière de playoffs entre l’inarrêtable Heat de 2012-13 (66-16, 27 victoires de suite durant la saison, et le titre), et les Lakers showtime de 1986-87 (65-17 et champions). Le format utilisé est l’actuel, soit 2-2-1-1-1. L’avantage du terrain est pour le King et sa troupe grâce à un meilleur bilan en saison régulière. On vous laisse découvrir ce que ça donne.

Game 1 : Heat 107 – 93 Lakers

Le Heat frappe un grand coup d’entrée, en expédiant Los Angeles sans jamais trembler dans un match aux allures de blowout. LeBron James mène les siens avec 24 pions. Il est aidé par les 18 unités de D-Wade, suffisantes pour compenser le match sans de Chris Bosh. En face, c’est globalement insuffisant pour tout le monde. Pat Riley a du pain sur la planche avant le match 2 à l’American Airlines Arena.

Game 2 : Heat 116 – 82 Lakers

Le score parle de lui-même. Malgré leur revers au premier match, Magic et ses coéquipiers sont de nouveau surclassés, encore plus nettement cette fois-ci. Si le numéro 32 a fait son match (17 points, 12 rebonds, 5 passes), ses collègues ne sont pas au niveau, à l’image de James Worthy qui rate son deuxième match de rang. Trop facile pour le Heat du King (29 points, 9 passes, 7 rebonds). L.A devra réagir dans son Forum chaud bouillant.

Game 3 : Lakers 95 – 100 Heat

C’est le plus beau match de la série jusqu’à présent. Dos au mur, les Lakers sortent le grand jeu avec 6 joueurs à plus de 10 unités, dont un grand Magic à 23-15-8. Problème, le Big Three d’en face est en mode XXL : 66 points à eux 3, et la victoire au bout. Ca fait 3-0 dans la série.

Game 4 : Lakers 120 – 91 Heat

Relâchement coupable de la part de Miami ? Sursaut d’orgueil des Lakers ? Sûrement un peu des deux. L.A survole ce Game 4 derrière des performances de haut vol de ses leaders (22-8-11 pour Magic, 32-14 pour Big Game James). Côté floridien, D-Wade est bien timide, tandis que le King, qui compile certes 27 points, perd la gonfle 10 fois. Sans appel. Les Lakers peuvent rêver.

Game 5 : Heat 105 – 111 Lakers

Au terme d’un match 5 époustouflant, la troupe de Pat Riley peut rêver d’un exploit. LeBron et Magic activent le mode duel en posant chacun un triple-double : 33-10-10 pour LeBron, 16-12-17 pour Johnson. Worthy plante 21 points, Abdul-Jabbar 19, et L.A remporte son deuxième match de suite pour revenir à 3-2… avec un match 6 à jouer à la maison.

Game 6 : Lakers 111 – 99 Heat

Et si la chance avait tourné ? De manière totalement improbable, et dans un scénario jamais vu en NBA, les Lakers gagnent leur 3ème match de rang après avoir perdu les 3 premiers de la série. Magic continue de porter les siens avec un nouveau triple-double, tandis que les 31 points de D-Wade sont l’arbre qui cache la forêt côté Heat. Il faudra disputer un Game 7 à Miami. Impensable.

Game 7 : Heat 95 – 98 Lakers 

C’est tout simplement exceptionnel. Menés 3-0, les Lakers remportent finalement la série 4-3 en terre ennemie à l’issue d’un Game 7 exceptionnel. Tous les joueurs auront répondu présent, jusqu’à 30 dernières secondes étouffantes. LeBron James a finalement la possession de l’égalisation au buzzer, mais A.C Green lui chipe le ballon et donne ainsi le titre à L.A. Incroyable.

Vous pouvez retrouver nos autres « Duels de légende » ci-dessous :


Golden State Warriors 15-16 vs. Chicago Bulls 95-96


Celtics 85-86 vs. Celtics 07-08


Warriors 16-17 vs. Bulls 95-96