NBA – Duel de légende : Warriors 2016-2017 vs. Bulls 1995-1996

(DR)

Après une série de playoffs entre les deux meilleurs bilans de l’histoire en saison régulière, à savoir les Warriors 2015-16 et les Bulls 1995-96, on vous propose aujourd’hui une simulation avec Kevin Durant en plus dans la balance. Warriors 2016-17 vs Bulls 1995-96, qui gagne ?

Publicité

Le site WhatIfSports propose la fonctionnalité assez géniale de pouvoir simuler n’importe quel match de l’histoire. Les Lakers de 1965 contre le Milwaukee actuel ? Pas de soucis. Les Pistons de 1988 contre les Spurs de 2005 ? Pas de problème. Tous les matchs peuvent devenir réalité à travers un complexe logiciel qui prend en compte les statistiques avancées de chaque joueur lors de la saison donnée pour que la simulation colle au plus près à ce que serait l’hypothétique réalité.

Après avoir opposé les Bulls de 95-96 aux Warriors de 2015-16, on remet les hommes de Phil Jackson aux affaires, cette fois face aux Warriors de 2016-17. Une rencontre entre deux champions, et une différence de taille par rapport au duel précédent : Kevin Durant a rejoint Golden State. Nous avons simulé une série entière de playoffs, en partant du principe que les Bulls, du fait de leur meilleur bilan (72-10), ont l’avantage du terrain. Le format utilisé est l’actuel, soit 2-2-1-1-1. On vous laisse découvrir ce que ça donne.

Game 1 : Bulls 89 – 99 Warriors

Golden State frappe un gros coup d’entrée en s’imposant sur le parquet de Chicago. Michael Jordan a beau planter 37 points à un très joli pourcentage, il est trop esseulé pour contrer l’armada des Warriors (27 points pour Curry, 21 pour Thompson). Le plus inquiétant pour les Bulls dans l’histoire ? Kevin Durant était dans un jour sans (12 points à 4/14).

Publicité

Game 2 : Bulls 100 – 98 Warriors

Dans un match qui s’apparente déjà à un must-win, Chicago passe près de la correctionnelle. Au cours d’une partie étouffante où Scottie Pippen se signale avec un triple-double, Klay Thompson fait ficelle à 11 secondes du terme pour donner 1 point d’avance aux siens (98-97). Oui mais voilà. Michael Jordan, qui avait raté le shoot précédent, dégaine de loin au buzzer. 100-98. Le GOAT vous salue.

Publicité




Game 3 : Warriors 92 – 120 Bulls

Il y a des soirs où tout va. Boostés par la fin de match exceptionnelle du Game 2, les Bulls arrivent dans la baie prêts à en découdre. A l’inverse, Golden State semble accuser le coup. Le résultat ? Un blowout d’ampleur (+28), lors duquel les hommes en rouge tirent à 62.5% de loin et semblent tous au sommet de leur art. Injouable.

Publicité

Game 4 : Warriors 108 – 99 Bulls

Golden State ne pouvait pas se rater, et Golden State ne s’est pas raté. Porté par un Kevin Durant d’une incroyable propreté (25 points en 13 tirs, 10 rebonds, 8 passes), les Warriors ont maitrisé leur sujet malgré la pression. En face, les Bulls, trop irréguliers, s’en sont excessivement remis à Michael Jordan, qui avait sorti l’arrosoir (13/36 au shoot). 2-2 dans la série.

Game 5 : Bulls 96 – 100 Warriors

Alors qu’on les pensait perdus 2 matchs auparavant, les Warriors ont trouvé des ressources insoupçonnées. A la stupeur générale, ils s’imposent sur le parquet de Chicago grâce à une grosse performance collective. Les jaunes et bleus prennent la tête de la série (3-2), avec l’occasion de conclure à la maison.

Publicité

Game 6 : Warriors 104 – 116 Bulls

Go win or go home. Au pied du mur, Chicago vient rendre la pareille à Golden State en s’imposant sur le parquet des Warriors. Le 5 majeur de Curry and Co a fait le taf, mais un banc trop faible est rédhibitoire face à un MJ en mission (33 points à 14/26). Cette série exceptionnelle aura la fin qu’elle mérite : un Game 7 à Chicago.

Game 7 : Bulls 92 – 85 Warriors

Pour cet ultime showdown, chaque équipe amène une intensité défensive hors-norme. Tous les paniers doivent être arrachés. Dans son élément, et malgré 6 pertes de balles, Michael Jordan plante 40 points (record de la série), bien aidé par l’activité de Pippen et Rodman sous le cercle (29 rebonds à deux deux). Côté Golden State, les regrets viendront de la faillite de KD (14 points) et d’un Klay Thompson timoré (11 points). Chicago remporte une série exceptionnelle 4 à 3.

Tous les « Duels de légende » :
Warriors 2015-16 vs. Bulls 1995-96
Celtics 1985-86 vs. Celtics 2007-08
Warriors 2016-17 vs. Bulls 1995-96
Heat 2012-13 vs. Lakers 1986-87

Des affronts historiques, bien que totalement imaginaires. C’est aussi cela, la beauté des « Duels de légende ».

En direct : toute l'actu NBA