Sale soirée pour les Lakers de LeBron James. Largement battus dans la nuit par les Raptors, les hommes de Luke Walton n’avaient jamais connu une telle entame depuis plus de 60 ans.

Eh pourtant les choses partaient pourtant bien au Staples Center, du moins avant le match. LeBron James lui, était bien présent pour la grosse rencontre de la nuit, mais ce n’était pas le cas de Kawhi Leonard. L’ailier s’est blessé au pied lors du dernier match de sa franchise et le staff médical a préféré le préserver pour cette rencontre, et l’on ne peut pas leur donner tort.

Les Raptors ont largement dominé leur adversaire du soir, pourtant privés de leur meilleur joueur. Une grosse victoire, 121-107, acquise grâce à un Serge Ibaka des grands soirs avec 34 unités. En face, JaVale McGee n’a pas eu son rendement habituel avec seulement 8 points (1/6) et 6 rebonds, et personne sur le banc n’a su faire la différence. Même LeBron est resté discret avec 18 points et un petit 6/12 au tir.

La défaite s’est rapidement dessinée, grâce à un premier quart-temps historique pour les Lakers. Toronto a dominé cette entame de match avec un énorme 42-17, c’est le plus gros écart subi par les Lakers dès le premier quart depuis 1954-55 ! Quand on sait que Luke Walton serait déjà fragilisé, cette rencontre ne va clairement pas plaider en sa faveur.

Les coéquipiers de LeBron James vont devoir réagir ce mercredi en affrontant les Wolves, au risque de voir le coach en grande difficulté. Après, n’oublions pas que LaVar Ball a proposé ses services au poste d’entraineur.  Les Lakers peuvent donc se targuer d’avoir une « solution » de repli.

A lire également :

> LeBron voir un candidat au meilleur défenseur dans son équipe

> Si cette scène vous énerve, vous êtes un hater des Warriors