NBA – Comment Russell Westbrook a rendu Terrance Ferguson meilleur

0

Souvent décrié pour son jeu, Russell Westbrook reste un coéquipier modèle et très souvent apprécié en dehors des parquets. Le meneur vient encore de le prouver avec Terrance Ferguson.

Sélectionné en 21ème position l’an dernier lors de la draft, Terrance Ferguson était vu comme un gros shooteur à son arrivée en NBA. Une lacune bien présente au Thunder et l’arrière semblait donc être le prototype parfait pour combler les manques.

Malheureusement depuis son arrivée dans la ligue, Ferguson est plutôt timide. Pour sa première saison, l’arrière n’a pas fait mieux que 41% au tir, ce qui reste honorable, mais pas vraiment parlant avec 2.8 tirs de moyenne. Avec la blessure de Roberson, c’est pourtant bien lui qui a été promu dans le cinq de départ, mais sans pour autant s’en sortir.

Lors du début de saison, avec les quatre premières défaites du Thunder, Ferguson n’a pas vraiment su apporter au tir, bien au contraire. Avec un 3/16 combiné sur les 4 défaites, l’arrière s’est enlisé au fil des matchs. Mais ça, c’était sans compter sur le soutien de Russell Westbrook. Si beaucoup auraient pu ne rien faire, laisser l’arrière douter ou laisser le coach régler ça, Westbrook lui, est passé à l’action.

Après une des premières défaites de la franchise, vers 00h, Ferguson a reçu un message de Russell :

Où est-ce que tu es ?

L’arrière lui a répondu et la réponse n’a pas tardé :

Très bien, je serai là dans 20 minutes.

Terrance Ferguson ne se rappelle plus vraiment après quelle rencontre cela s’est passé, mais Westbrook est venu lui apporter son soutien. Le meneur a discuté avec son coéquipier pendant 30/45 minutes afin de l’aider à reprendre confiance. Le message global ? Arrête de trop réfléchir et ne stresse pas autant.

Il aurait pu aller manger, il aurait pu rentrer chez lui après un mauvais match, il aurait pu faire n’importe quoi. Mais il s’est dit « je vais te rencontrer à la gym, nous allons parler, et nous allons traverser cela ensemble ». Cela m’a beaucoup touché.


Si Ferguson a été surpris par cette attention de la part du MVP 2017, pas Billy Donovan, le coach :

Russell a toujours été comme ça. Il y a quelques années, quand « Domas » Sabonis était un rookie, il avait des problèmes lors des pick-and-rolls en attaque. Russell l’a fait venir à 8 heures du matin et ils ont tous les deux travaillé dessus.

Face à Washington, lors du dernier match, Ferguson a appliqué les conseils de Westbrook, et cela semble avoir fonctionné puisqu’il a terminé sa rencontre à 3/5 derrière l’arc.

On aime ou pas Russell Westbrook sur le parquet, mais l’homme sait être présent en dehors lorsqu’il le faut.

A lire également :

> La nouvelle célébration de Westbrook qui fait le buzz

> Etre colocataire avec Westbrook ? Le calvaire de Kevin Love

> 5 anecdotes sur Russell Westbrook

 

NBA Oklahoma City Thunder
Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.