Publicité

NBA – Les Knicks ne croiraient déjà plus en Frank Ntilikina

Frank Ntilikina
DR

Actuellement dans une période très délicate du côté de New York, Frank Ntilikina vit très certainement les heures les plus difficiles de sa jeune carrière. Pas forcément mis dans les meilleures dispositions par Dave Fizdale sur les derniers matchs, le Français doit maintenant faire face aux bruits qui courent dans la Big Apple. Selon Chris Vernon du réputé média The Ringer, la franchise ne croit plus en Ntilikina. 

Qu’il parait loin, le 26 octobre. Ce soir-là, titularisé à la mène, Frank Ntilikina marquait 17 points face aux Warriors, gagnant le respect de Stephen Curry. Lors du match suivant, « Frankie Smokes », comme aiment l’appeler les fans new-yorkais, enchainait avec 16 pions. On se disait alors que la saison serait belle et sans accroc. Bien mal nous en a pris.

Avance rapide à cette fin de mois de novembre, où rien ne va plus pour Ntilikina. Sorti du 5 majeur par Dave Fizdale, le Français enchaine depuis quelques matchs des performances inquiétantes à la fois statistiquement et dans l’impression visuelle. Frank n’a plus dépassé la barre des 7 points depuis 11 matchs. Pire, il reste sur 2 lignes de stats totalement vierges (0 point à 0/8 au tir, 0 rebond, 2 passes, 0 contre et 0 interception en 29 minutes cumulées sur les 2 derniers matchs).

A nouveau utilisé à l’aile dans un poste qui lui convient beaucoup moins, Ntilikina est dans le dur. Une baisse de forme qui ne plait que moyennement au front office et aux personnes au sein de la franchise, comme l’a expliqué Chris Vernon de The Ringer :

« Je déteste dire ça aux fans des Knicks, mais tous les gens à qui j’ai parlé n’y croient plus. Ce n’est pas un meneur, alors ils l’ont utilisé comme backup du poste 2-3. Il a mis des tirs en début de saison, mais il ne sait pas vraiment tirer. Ce n’étaient vraiment pas de bons retours. Je n’ai pas entendu : « Hey, il va y arriver », c’était plutôt : « Je ne sais pas vraiment ce qu’il fait, où est-ce qu’il va pouvoir s’intégrer ». Et j’étais genre : « Aïe… » Je déteste devoir dire ça, et ils ont peut-être tort, mais ce sont des gens qui sont avec l’équipe tous les jours, en permanence »

Pour rappel, Frank Ntilikina n’a pas été drafté par l’actuel General Manager Scott Perry, mais les Knicks lui ont néanmoins envoyé un signe fort de confiance dans le sillage de son début de saison en activant sa player option. Il a également été propulsé titulaire après une pré-saison réussie, avant d’être rétrogradé sur le banc.

Si personne ne remet en cause ses qualités défensives, Frank devra tôt ou tard scorer efficacement dans une ligue dévolue à l’attaque s’il veut espérer y survivre et y faire son trou. A ce titre, ses moyennes actuelles de 34% au tir et 26% à trois points sont nettement insuffisantes. Vernon évoque d’ailleurs les carences de l’arsenal offensif de Frank, pas encore assez bon shooteur, ni bon driveur ou finisseur. Il faut ajouter à tout cela une différence de mentalité entre Ntilikina, élevé au jeu collectif européen, et ses coéquipiers comme Allonzo Trier ou Tim Hardaway Jr, qui n’hésitent pas à shooter, shooter et encore shooter, même quand ils ne sont pas en réussite, sans laisser leur mental en être impacté.

Dans ce concours de circonstances défavorables, l’utilisation que Dave Fizdale fait de Frank Ntikilina ne l’aide en rien. Le technicien des Knicks continue à le faire jouer sur l’aile, dans un rôle qui prive grandement l’ancien de la SIG de deux de ses grandes qualités : la vision du jeu et le sens de la passe. Ces facteurs font que Frank, encore jeune, et qui doit composer avec la pression d’un des plus gros marchés de la ligue, est actuellement dans le creux de la vague. Ces fluctuations ne sont pas forcément rares chez des jeunes joueurs, mais la situation pourrait devenir bien plus préoccupante si les performances médiocres venaient à s’enchainer.


Drafté en 8ème position par les Knicks avec les attentes qui en découlent, Frank Ntilikina découvre le très haut niveau « the hard way ». Espérons que notre Français, qui dispose d’une grande marge de progression, ait le déclic qui lui permette de retrouver son niveau et de poursuivre sa progression. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

À lire également : Dave Fizdale admet que gagner n’est pas la priorité des Knicks

NBA 24/24 New York Knicks

En direct : toute l'actu NBA