NBA – Dwyane Wade revient sur ses années avec LeBron et Chris Bosh à Miami

Dwyane Wade, Chris Bosh et LeBron James sous le maillot du Heat
(DR)

Les années passent, mais les souvenirs restent. Dwyane Wade est désormais retraité. L’occasion pour lui de passer en revue les meilleurs moments de sa carrière, en particulier ceux concernant sa relation avec LeBron James et Chris Bosh à Miami.

Publicité

L’annonce de Dwyane Wade en début de saison 2018-2019 avait surpris plus d’un fan, pour un joueur qui fait désormais partie intégrante de l’histoire du Heat. Comme d’autres légendes avant lui, Flash entame une tournée d’adieu sur les divers parquets de la ligue, un adieu qu’il a récemment fait au Staples Center de son ami LeBron James. Un clap de fin émouvant qui a laissé place à un très beau moment entre les deux hommes, repris par tous les médias sportifs.

Il a beau avoir connu 3 équipes durant sa carrière, Dwyane Wade est et restera une icône du Heat. En 15 années passées avec la franchise de Floride, D-Wade a tout connu, les victoires comme les défaites. Mais il a surtout lié de très fortes amitiés, en particulier avec LeBron James et Chris Bosh.

Le trio de choc s’associe à l’été 2010 pour former ce qui restera l’un des trios les plus emblématiques de la ligue. Une super team qui a régné sans partage dans la Conférence l’Est pendant quatre ans. Un trio de All-Stars qui se sont offerts ensemble deux titres de champions consécutifs en 2012 et 2013. Et comme toutes les belles histoires ont une fin, l’ère s’est achevée lorsque LeBron a fait son retour dans l’Ohio en 2014.

Ces bons moments sont ancrés à jamais dans la mémoire de Wade. En marge de sa dernière bataille face à son meilleur ami, Flash est revenu, pour le plus grand bonheur de la presse, sur ce lien qu’il entretient de longue date avec LBJ et Bosh, et le succès qu’ils ont construit ensemble. Des propos recueillis par Ramona Shelburne, pour ESPN.

Lire aussi | L’amitié de LeBron et Wade en une statistique symbolique

On a certainement joué un rôle dans le changement de culture en NBA. Je ne veux pas dire qu’on l’a complètement changé, on l’a un peu modelé. Même à nos débuts dans la ligue, on était si proches, on allait manger ensemble, aller au cinéma, etc… On sortait puis on allait jouer l’un contre l’autre le lendemain soir. Au début, les gens ne comprenaient pas ça.

Mais on a changé cette culture de comment toujours rester compétitifs. Tu peux toujours être performant et te pousser les uns les autres. Mais tout le monde n’en est pas capable. Avoir la mentalité de Giannis, de Kobe, ce n’est pas pour tout le monde.

Notre manière de faire, c’est quelque chose qui a fonctionné pour nous. On a tilté dès le début, et on s’est sans cesse poussé les uns les autres, on s’est entraidé à faire progresser nos carrières respectives à un autre niveau et à un cran au-dessus. Il [LeBron] a été super pour moi, et j’ai été super pour lui.

Publicité

Grâce à son trio, le Heat a su parfaitement travailler sur la cohésion de groupe et sur la gestion des égos. Avoir des joueurs d’un tel calibre dans son roster n’est pas une mince affaire, mais Erik Spoelstra a su tirer partie de son armée, en instaurant une culture de la gagne à toute épreuve. Si LeBron James a joué avec une poignée de superstars au cours de son illustre carrière, Dwyane Wade restera sans aucun doute le meilleur de tous. 

Aujourd’hui, on peut dire que ce trident a été en quelque sorte un précurseur pour l’avenir de la NBA. Le Heat a ouvert la voie au début de l’ère des « superteams », à l’image des Warriors qui règnent en maître avec Kevin Durant, Stephen Curry, et Klay Thompson.

Los tres amigos ont vraiment changé le paysage de la NBA, et même si les années glorieuses du Heat ont pris fin depuis leur dernier titre de champions, les amoureux du basket eux, continueront à ressentir l’impact que ces joueurs ont eu sur la ligue pour les années à venir.

Publicité

Les dernières actualités