Amath M’Baye (29 ans, 2m06), joueur de la Virtus Bologna, est épanoui cette saison. Il a connu sa toute première sélection en Bleu fin novembre. Mais le basket n’était pas son premier choix… Retraçons le parcours atypique du Bordelais.

Amath M’Baye est né à Bordeaux. Il a grandi dans deux pays différents : la France et le Sénégal. Ses deux parents étaient basketteurs mais quand il était au Sénégal, il était attirer par autre chose que la balle orange : aller à la plage et faire du surf. A 16 ans, il se rend compte qu’il est trop grand pour devenir surfeur. Il s’oriente alors vers le basket.

L’ailier fort n’a pas été formé au sein de l’Hexagone. Sa mère voulait qu’il s’instruise et qu’il soit diplômé. Il a alors décidé partir aux États-Unis. Il a effectué ses deux premières années à Wyoming avant d’être transféré à Oklahoma. Ici, il a du faire une pause d’un an à cause des règles de transferts NCAA. Dans sa saison senior, le Bordelais a tourné à 10.1 points et 5.1 rebonds. Cependant, il n’a pas été appelé par David Stern (ancien commissionner de la ligue nord-américaine) le soir de la Draft NBA.

M’Baye a signé son tout premier contrat professionnel au Japon, championnat rémunérateur. Il a passé trois saisons avec les Mitsubishi Diamond Dolphins de Nagoya (2013-2016) pour des moyennes de 19.5 points, 7.6 rebonds et 2.3 passes décisives. Dans sa deuxième année là-bas, il a été élu MVP du All-Star Game japonais et dans le 5 majeur de la ligue.

A lire également : Milos Teodosic pourrait revenir en Europe

En 2016, le français a décidé de revenir sur le continent européen, mais pas en France. Il a fait le choix de l’Italie. Sa première équipe a été Brindisi avec qui il a remporté la SuperCup, son tout premier trophée. Il a été fort individuellement (17.7 points, 5.3 rebonds et 2.5 passes décisives), mais l’équipe ne s’est pas qualifiée pour les playoffs. Il a rejoint la saison suivante l’Olimpia Milano avec qui il a découvert l’Euroleague (6.1 points et 2.0 rebonds). Il a aussi ajouté un nouvelle ligne à son palmarès avec le titre de Champion d’Italie.

A l’intersaison, M’Baye a décidé de rester dans la Botte : il a signé avec la Virtus Bologna. Le club italien a fini premier de la poule D en BasketBall Champions League, pour sa toute première participation à la compétition. Le français a grandement participé à cette première place avec un double-double dans la victoire après prolongations face à Promitheas Patras lors de la dernière journée : 20 points et 10 rebonds. Il a été élu MVP cette journée de BCL. La Virtus Bologna croisera le chemin du Mans en huitième de finale.

M’Baye a aussi connu sa toute première sélection en Bleu, fin novembre. Il était jusque-là bloqué par la présence de Boris Diaw ou Florent Piétrus à son poste. Pour ses débuts sous le maillot tricolore, il a planté 18 points et 5 passes décisives dans la victoire face à la République Tchèque (79-65). Il a ainsi validé le ticket de la France pour le Mondial 2019 en Chine. On espère revoir M’Baye prochainement en Bleus.

Le parcours d’Amath M’Baye est très atypique : du surf à la balle orange, du championnat universitaire américain au Japon et de l’Italie à l’Équipe de France. L’ailier fort a encore de belles années devant lui.

Mais aussi : Le Mans et Nanterre qualifiés en playoffs de la BCL, pas Strasbourg