Publicité

NBA – Giannis Antetokounmpo en route vers du jamais-vu depuis 1976

Giannis Antetokounmpo sous le maillot des Bucks

Cette saison, les Bucks sèment le chaos en NBA et ont le meilleur bilan de la ligue. À leur tête, un Giannis Antetokounmpo qui n’en finit plus d’impressionner, au point de réaliser du jamais-vu depuis la fusion entre ABA et NBA en 1976.


Les Bucks n’ont pas eu besoin de forcer leur talent hier soir contre les Bulls. Malgré le bon match de ses jeunes, comme Lauri Markkanen (20 points, 17 rebonds, 3 passes) ou Kris Dunn (27 points, 5 rebonds, 7 passes), Chicago a dû s’incliner sur son parquet 112-99 face à un Giannis Antetokounmpo qui termine à 29 points à 9/13 (2/3 à 3-points), 17 rebonds et 8 passes. Le grec a bien été secondé par Kris Middleton (16 points, 4 rebonds, 4 passes) ou encore Malcolm Brogdon (17 points, 6 rebonds, 3 passes).

Cette nuit, Giannis a complété son 12ème match de la saison à plus de 25 points, 15 rebonds et 5 passes, ce qui est bien évidemment le meilleur total de la ligue cette saison. L’ailier égale par la même occasion Shaquille O’Neal pour le record all-time depuis la fusion entre ABA et NBA en 1976, et il lui reste maintenant plusieurs mois pour le dépasser.

À simple titre de comparaison, Wilt Chamberlain avait réalisé 36 matchs de ce genre lors de la saison 1965-1966.

À lire également : La nuit historique de Paul George et Russell Westbrook

Meilleure équipe de la ligue avec un bilan de 42-14, les Bucks sont également premiers au classement du différentiel de points. Avec +535 au total (+9.7 par match), ils devancent largement les Warriors et leur différentiel de +420 (+7.6 par match).

Avec des moyennes cette saison de 27 points, 12.5 rebonds, 5.8 passes, 1.4 interception et 1.4 contre, Antetokounmpo peut légitimement prétendre à devenir le deuxième européen vainqueur du MVP (après Dirk Nowitzki en 2007). C’est d’ailleurs ce que pense Antoine Walker au micro de Fox Sports.

« Je pense que Giannis Antetokounmpo est au-dessus de James Harden pour le MVP. Ne vous y méprenez pas, j’aime bien regarder Harden jouer. Mais quand vous dribblez 20 fois et que vous finissez à 5-19 à 3-points, c’est difficile de donner le MVP à un gars comme ça. »

Cette saison, les Bucks peuvent légitimement envisager d’aller très loin en playoffs. Ils auront également à cœur d’effacer leur défaite au premier tour la saison dernière, en 7 matchs face aux Celtics.

Mais aussi : Russell Westbrook entre seul dans l’histoire du triple-double

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA