Le Real Madrid envisage de quitter la Liga Endesa suite à la finale controversée de la Copa del Rey.


A l’image de la Leaders Cup, l’Espagne a la Copa del Rey. Dimanche soir, le Real Madrid et le FC Barcelone se retrouvaient en finale comme l’an passé. Les Catalans se sont adjugé le trophée au terme d’une bataille épique (93-94 après prolongations). Le meneur français Thomas Heurtel a été récompensé une nouvelle fois du titre de MVP de la finale (22 points à 8/13 aux tirs, 3 rebonds, 6 passes décisives pour 22 d’évaluation en 22 minutes).

Les derniers instants de la finale ont été complètement fous. Sergio Llul inscrivait un panier décisif pour emmener les Madrilènes en prolongations (77-77). Chris Singleton partait en contre-attaque pour libérer Barcelone à 10 secondes de la fin du match, mais il se faisait contrer par Anthony Randolph. Les arbitres négligeaient la faute sur la tête de l’intérieur américain.

Jaycee Carroll marquait un 2+1 à 4.3 secondes du buzzer pour permettre au Real Madrid de repasser en tête (93-92). Le trio arbitral accordait deux points à Ante Tomic jugeant le contre de Randolph illégal (utilisation de l’Instant Replay). Sur les images, Randolph contre le ballon après que celui-ci ait touché le cercle. Il semblerait que les arbitres aient donc pris une mauvaise décision. Llul manquait le tir de la victoire et Barcelone remportait la finale (93-94).

A lire également : Strasbourg sacré à Disney, Jarell Eddie MVP

Le club madrilène se sent lésé par l’arbitrage. Le contre illégal sifflé à Randolph, qui offre la victoire à Barcelone, reste en travers de la gorge. Les Blancos souhaitent quitter la Liga Endesa à moins que la ligue reconnaissent clairement l’erreur des arbitres. Ils veulent aussi que les trois arbitres soient sanctionnés : qu’ils soient exclus de la Liga ACB, qu’ils soient bannis quelques saisons ou qu’ils n’officient plus les rencontres du Real Madrid.

« C’est la deuxième année qu’il y a un malheur dans l’arbitrage contre le Real Madrid », a expliqué Juan Carlos Sanchez (directeur général de la section basket du Real) en conférence de presse. « En regardant cette action sur l’Instant Replay, si les trois arbitres n’ont pas remarqué qu’il s’agissait d’un blocage légal, quelque chose d’anormal s’est produit. »

Le départ du Real Madrid de la Liga Endesa causerait des dommages économiques importants pour le club lui-même mais aussi pour la ligue espagnole. Sur la saison passée, le club madrilène représentait 55% de l’audience du championnat national.

L’Olympiacos est confronté au même problème après avoir abandonner la demi-finale de Coupe de Grèce face au Panathinaïkos. Le club athénien envisagerait de quitter la Ligue Grecque pour rejoindre la Ligue Adriatique. Ces deux géants du basket européen pourraient ne plus disputer de championnats domestiques et jouer uniquement en Euroleague. On se rapproche petit à petit d’un système NBA…

« Une équipe peut évoluer en Euroleague sans jouer dans un championnat domestique », a affirmé Jordi Bertomeu (président de l’Euroleague).

Si la décision du Real Madrid n’a pas encore été prise définitivement, il se pourrait fortement que le vainqueur de l’Euroleague 2018 quitte la Liga Endesa à la fin de la saison.

Mais aussi : Giannis Antetokounmpo va répondre présent à la Coupe du Monde !