NBA – 8 mars 2008 : Les Hawks battent le Heat sans marquer un seul point

0

Ce 8 mars marque l’anniversaire d’un jour très particulier et rarissime en NBA. Deux Hawks vs. Heat en un soir, Atlanta qui gagne sans marquer… Un joyeux bordel, sur lequel on vous propose de revenir en détails.

Le 19 décembre 2007, Atlanta reçoit le Heat de Dwyane Wade et Shaquille O’Neal, qui connait un début de saison bien compliqué (7 victoires pour 18 défaites). Le match va en prolongation, puis, à 52 secondes du terme, Shaquille O’Neal prend sa sixième faute. Al Horford marque les deux lancers pour porter le score à 114-111, le match se termine sur le score de 117-111, et l’histoire est close. Enfin, non, pas vraiment.

Après la partie, une erreur est révélée : une faute de Udonis Haslem a injustement été attribuée au Shaq plus tôt dans le match, et le Big Diesel n’aurait donc pas dû être expulsé durant la prolongation lorsqu’il a commis ce qui n’était que sa 5ème faute. Le Heat dépose une réclamation, et celle-ci est entendue par la NBA : la victoire des Hawks est effacée, la défaite du Heat aussi, et les 51.9 dernières secondes du match seront rejouées quand les deux équipes se croiseront de nouveau à Atlanta, le 8 mars 2008.

A lire également : Le match qui a duré… 26 jours !

Les stipulations sont simples : 51.9 secondes sur l’horloge, 114-111 pour Atlanta, balle au Heat. Les joueurs exclus ne peuvent pas jouer (Josh Smith, sorti pour 6 fautes, a dû se contenter de regarder). Quant au Shaq, il a été transféré du côté de Phoenix entre temps, ce qui signifie que la raison majeure pour laquelle cette fin de match est rejouée n’a plus lieu d’être. La ligue prévoit de rejouer les 51.9 secondes du premier match, de laisser un quart d’heure de battement, puis de disputer le « vrai » match du 8 mars.

Les acteurs rentrent sur le parquet, la balle est mise en jeu… et personne ne marque durant la minute qui s’écoule. Atlanta emporte donc ce match sans y avoir inscrit le moindre point ce soir-là, puis s’adjuge l’autre confrontation juste derrière, faisant du Heat une des rarissimes équipes de l’histoire à perdre 2 matchs le même jour.

Il s’agissait là du 6ème match avec au moins une partie de la rencontre rejouée de l’histoire de la NBA, le premier depuis la saison 1982-1983, et le dernier en date à ce jour. Le Heat terminera la saison avec un atroce bilan de 15 victoires pour 67 défaites, malgré un Dwyane Wade en pleine force de l’âge.

Une histoire étrange, qui ferait aujourd’hui un gros buzz à l’ère des réseaux sociaux. Mais tout ça resterait presque anecdotique à côté de la référence en la matière, un sombre match entre Nets et Sixers en 1978-79 qui a donné lieu à une box-score invraisemblable. C’est à découvrir de toute urgence en cliquant ici.

Mais aussi : La belle anecdote de Shaq sur son premier match face à MJ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.