C’est une rumeur un peu folle que nous révèle le très sérieux Bleacher Report : le King a vu son futur à Los Angeles mis en question avant la trade deadline, au moins quelques temps.

Un petit tour et puis s’en va ? Voilà un beau résumé de ce qu’aurait pu être la carrière de LeBron James à Los Angeles à en croire Ric Bucher de Bleacher Report. Voici le très intéressant extrait de son dernier article :

L’idée de transférer James a été étudiée par les Lakers, rapportent des sources au sein de la franchise. Au moment des rumeurs faisant état de la volonté des Lakers de transférer toute leur équipe pour acquérir Anthony Davis, Rich Paul, l’agent de James, a été accusé d’avoir répandu ces rumeurs car Davis est aussi un de ses clients.

Paul a nié auprès de Bleacher Report qu’il a fait fuiter ces informations, mais Jeanie Buss [la propriétaire, ndlr] en restait persuadée et était furieuse. L’idée de mettre un terme à la relation entre les Lakers et Paul en échangeant James a au moins traversé l’esprit de Buss, une source confirme, et Paul a été mis au courant de cela. Paul a alors contacté Buss pour régler les problèmes, et le différend a été résolu.

A lire également : LeBron James revient sur ses propos de 2015

Malgré ces tensions, LeBron James est bien un joueur de Los Angeles, et il devrait le rester longtemps. Il convient par ailleurs de noter que même si Buss avait voulu aller au bout de son raisonnement, le King, et c’est bien normal à son âge, n’a plus une valeur marchande aussi élevée que par le passé. C’est ce que confirme un exécutif de la conférence Est lorsqu’on lui demande s’il serait prêt à monter un trade pour acquérir LeBron :

« Hmmm, à ce stade, probablement pas. Je ne voudrais pas faire exploser l’équipe pour un joueur qui n’est pas dévoué à fond et qui approche de la fin de sa carrière »

Un General Manager, d’une équipe de l’Ouest cette fois, abonde dans ce sens. Clair, net, précis :

« Il n’est plus assez bon pour prendre 4 cadavres et les emmener en finale. Pas à l’Ouest »

Enfin, un assistant-GM pense que le King peut tout de même générer une bonne contrepartie, mais moins qu’auparavant :

« Je pense qu’une mauvaise équipe pourrait proposer un bon package. Un first-round pick et un bon jeune joueur. Mais ça aurait été plus il y a un an, c’est une certitude »

Après toutes ces péripéties, le King est en tout cas bel et bien un Laker, et il compte désormais regarder vers l’avenir. Reste au front office à l’entourer convenablement pour l’exercice 2019-2020…

Mais aussi : Steph Curry agacé par le flop de James Harden

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.