Les équipes non-qualifiées pour les playoffs sont désormais tournées vers une seule chose, la loterie de la draft qui aura lieu le 14 mai. L’objectif est bien sûr de d’obtenir le très convoité premier choix, qui permettra (en toute logique) de sélectionner Zion Williamson.


Cette année, le prospect le plus convoité sera bien évidemment Zion Williamson. Le freshman de Duke est déjà promis au premier choix de draft depuis un certain temps déjà (sauf selon LaVar Ball), et la lutte pour le plus mauvais bilan a fait rage dans les tréfonds de la NBA. Celle-ci a été remportée par les Knicks (17-65), mais cette performance, aussi incroyable soit-elle, ne leur garantit pas pour autant d’être les premiers lors de la prochaine draft.

Il faudra avant cela pour les 14 équipes non-qualifiées passer par la case loterie le 14 mai. Et depuis cette année, être le pire bilan n’est plus un aussi gros avantage qu’avant : les 3 pires équipes ont le même pourcentage de chance d’obtenir le précieux sésame. Avec la fin de la saison régulière, les franchises sont désormais fixées quant à leurs chances.

Williamson ne s’étant pas encore officiellement déclaré candidat à la draft, une surprise est certes toujours possible, même s’il est semble peu probable qu’il retourne une année supplémentaire à Duke.

À lire également : Zion Williamson brisera-t-il la malédiction des busts ?

C’est ainsi qu’ESPN nous propose le visuel ci-dessous, pour illustrer les chances d’obtenir le first pick 2019 pour chaque franchise .

Sur les 4 dernières saisons, c’est toujours la franchise avec le pire bilan qui a remporté la loterie. À voir si les modifications de règlement rajouteront un peu d’incertitude dans le processus. La dernière surprise était venue des Cavs en 2014, qui avaient réussi à obtenir le premier choix avec une probabilité de seulement 1.70%. Ils en avaient profité pour sélectionner Andrew Wiggins.

Quelle que soit la franchise qui récupérera le premier choix de draft à la loterie, on lui souhaite bien du courage jusqu’à la draft, car les téléphones ne vont pas arrêter de sonner.

Actualités Basket USA Facebook

Mais aussi : Les ultimes prévisions de draft après la March Madness