Annoncé sur le départ depuis le début de l’année, l’avenir d’Anthony Davis pourrait bien être redessiné avec l’arrivée d’un certain Zion Williamson en Louisiane… ou pas.


Alors que la franchise semblait promise à de longues années de disette avant de retrouver un joueur comme Anthony Davis, le destin s’est montré clément avec les Pelicans. New Orleans a récupéré un first pick presque inespéré – 6% de chance – au grand dam des Knicks, des Cavaliers ou encore des Suns.

L’opportunité de récupérer le phénomène Zion Williamson tombe du ciel pour le management des Pelicans. David Griffin, le nouveau directeur des opérations de la franchise, ne se privera pas pour mettre le grappin sur le prospect si convoité.

Un peu de positif pour une franchise qui était empêtrée depuis quelques mois avec le cas Anthony Davis. L’intérieur a signifié ses envies de départs de New Orleans pour aller gagner ailleurs. Avec le départ de DeMarcus Cousins, Davis s’est retrouvé bien seul en Louisiane, entourés des seuls Jrue Holiday et Julius Randle.

Un effectif insuffisant pour prétendre à une place en playoffs dans une conférence Ouest impitoyable. À seulement 26 ans, Anthony Davis ne croit plus au projet Pelicans et veut déjà aller s’associer à des stars dans un grand marché : Lakers, Knicks et Celtics seraient notamment sur le coup. Mais pour un joueur qui reprochait son manque de supporting cast, l’arrivée de Zion Williamson pourrait-il faire revenir AD sur sa décision ? Le célèbre insider d’ESPN Shams Charania en a dit plus.

À lire également : Les Knicks basculent déjà sur l’après-Zion

Les Pelicans sont en passe de devenir la franchise de Zion Williamson. Ce premier choix pourrait faciliter un potentiel départ d’Anthony Davis. La position d’AD sur un trade n’a pas changé (malgré la potentielle arrivée de Zion).

Anthony Davis reste donc campé sur ses positions, malgré la potentielle arrivée d’un soutien de poids dans l’effectif des Pelicans. L’intérieur confirme ses envies d’ailleurs et les Pels pourraient être plus enclin à le laisser partir, sachant que la succession serait assurée par Zion Williamson (bien que ce dernier doive confirmer les espoirs placés en lui).

Même avec l’arrivée de Williamson, les Pelicans ne risquent pas de truster les sommets de la conférence Ouest dès la saison prochaine. Si la tendance d’un départ d’Anthony Davis se confirme, New Orleans pourrait tout de même en profiter pour garnir son effectif.

Un départ aux Knicks ou aux Lakers pourrait permettre au management de récupérer le 3e ou 4e choix et ainsi rebâtir l’équipe autour de Zion Williamson et d’un autre jeune très prometteur. Dans tous les cas, l’avenir s’embellit fortement du côté de la Louisiane…

Mais aussi : Les Celtics à deux doigts d’avoir le 4ème pick à la place des Lakers