NBA – Les stats avancées, un « sous-entendu raciste » selon Jalen Rose

0

Analyste chez ESPN depuis la fin de sa carrière NBA, Jalen Rose s’est exprimé sur la montée des analytics, ou statistiques avancées, dans la ligue. Selon lui, ces données seraient porteuses d’un « sous-entendu raciste ».

Avant d’être l’une des figures du basketball sur ESPN, Jalen Rose était un ailier respecté dans la ligue. Membre du fameux Fab Five de Michigan avec Chris Webber et Juwan Howard en NCAA, il aura une carrière honorable dans la grande ligue, longue de treize saisons.

Drafté par Denver en 1994, Jalen Rose fera des débuts corrects dans le Colorado, avant de se révéler sous le maillot des Pacers. Avec Reggie Miller et Rik Smits, il atteindra même les finales en 2000, perdues face aux Lakers de Shaquille O’Neal et Kobe Bryant. S’en suivent quelques belles saisons du côté des Bulls et des Raptors avant sa retraite en 2007.


Désormais chez ESPN, Jalen Rose est une voix importante dans le journalisme sportif américain. L’ailier a récemment donné une interview à Isaac Chotiner du New York Post. Un entretien dans lequel est abordé la question des analytics, ou statistiques avancées, et leur rôle important dans la NBA moderne.

D’après le consultant, ces nouvelles données statistiques porteraient cependant une « connotation raciste » :

Il y a beaucoup de gens qui ont l’impression que ces stattiques ont une connotation raciste, qui suggère que « même si je n’ai pas joué et que vous oui, je suis plus intelligent que vous, et je sais certaines choses que vous ne savez pas. Les chiffres me soutiennent et pas vous. »

Lire aussi | Les Raptors à l’assaut des franchises les plus bankables

Deuxièmement, vous remarquez que, lorsqu’on parle d’un poste puissant dans un sport (souvent tenu par une personne blanche) – qu’il s’agisse d’un propriétaire, d’un président, d’un directeur général, d’un entraîneur – comme le football américain ou le basketball, sports principalement dominés par les afro-américains, c’est une occasion de faire passer un message aux gens en disant cela :

« Je suis plus intelligent que vous car les chiffres appuient ce que je dis, j’ai davantage lu et étudié. Je suis capable de prendre ces chiffres pour renforcer mon point de vue. »


Les données statistiques avancées n’auraient donc pas qu’un impact positif sur le jeu, mais au contraire une « connotation raciste » vis-à-vis des joueurs. Du moins, c’est le point de vue de Jalen Rose sur la question, qu’il étaye au travers de plusieurs arguments.

La multiplication des chiffres et des données statistiques dans le basketball relègue-t-elle les joueurs au rang de simples manoeuvres appliquant les directives des supérieurs à la lettre ? Vous avez 4 heures.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs

NBA
Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.