NBA – La question des Lakers à Dwight Howard avant de le recruter

0

Ils étaient quatre, il n’en reste plus qu’un. Alors que les Lakers pistaient plusieurs pivots, c’est Dwight Howard qui a finalement été choisi. Mais avant de le recruter, le staff californien lui a posé une question qui risque de peser sur la suite.

La terrible blessure de DeMarcus Cousins a mis les Lakers dans une position délicate, obligeant la franchise à recruter à la vue de sa faible rotation sur le poste 5. Quatre noms avaient alors été cochés sur la liste : Dwight Howard, Joakim Noah, Marreese Speights et Marcin Gortat.

Et après quelques workouts, c’est Dwight Howard qui a été retenu par les Californiens. Le pivot aurait relativement bien réussi les tests et convaincu la franchise avec ses réponses.


La franchise a d’ailleurs posé une question bien particulière à Howard juste avant de le recruter, comme rapporte le célèbre insider pour ESPN Shams Charania :

Est-ce qu’on peut compter sur toi pour défendre sur des joueurs comme Joel Embiid ? Est-ce qu’on peut compter sur toi pour assumer ton rôle ?

Lire aussi | Pourquoi les Lakers seront sans pitié avec Dwight Howard

Deux questions qui en réalité se rejoignent. La première porte sur sa capacité à défendre sur les meilleurs intérieurs de la ligue. Une défense qui, par ailleurs, pose question à Los Angeles.

Avoir un joueur comme D12, ancien triple défenseur de l’année (2009, 2010 et 2011), est un plus non négligeable pour l’équipe. S’il n’a certes plus les jambes de ses 20 ans, Howard reste toujours un protecteur de cercle émérite ainsi qu’un solide rebondeur grâce à son expérience et son gabarit (2.11 mètres pour 120 kilos).

La deuxième question est en partie liée à la première. Car, s’il est encore capable d’être un joueur sur lequel la défense peut compter, c’est sa mentalité qui pose question. Les Lakers le savent pertinemment. En effet, c’est l’acceptation de son rôle, en tant que lieutenant de Kobe Byrant, qui avait causé des problèmes lors de son premier passage aux Lakers (2012-2013). La franchise veut ainsi s’éviter de nouveaux états d’âme du pivot, qui pourraient mettre en péril l’équilibre du vestiaire.

Et visiblement, Howard semble avoir rassuré les Lakers sur ce point. La perspective de gagner un titre, alors qu’il était considéré comme un paria ces derniers mois, lui a certainement fait comprendre que c’était désormais à lui de s’adapter aux désirs des franchises, et non l’inverse. S’il ne tient pas ses promesses, les Lakers pourront de toute manière le couper à moindre coût, son contrat n’étant pas garanti.

Au jeu des questions-réponses, c’est donc Dwight Howard qui a le plus convaincu les Lakers. A lui désormais de prouver que ce n’était pas des paroles en l’air et que la franchise a fait le bon choix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.