Mondial – Gregg Popovich voit un leader en devenir dans Team USA

0

En arrivant à la tête de la sélection, Gregg Popovich ne devait certainement pas s’attendre à faire face à autant de refus de la part des superstars. Pour autant, un joueur semble retenir son attention depuis le début de la préparation.

Même si on a l’impression de voir un roster décimé de très grands noms, la Team USA paraît quand même redoutable sur le papier. Emmené par Kemba Walker et Donovan Mitchell, le groupe américain est très homogène, à la fois sans superstar mais aussi sans maillon faible.

C’est une vision intéressante d’un collectif que tente de mettre en place Gregg Popovich. Accompagné par Steve Kerr et Lloyd Pierce dans sa quête – l’or évidemment, le coach habituel des Spurs essaye aussi d’aller plus loin que simplement soulever le trophée final.

Pour les joueurs américains qui ont pris l’habitude de dominer la majorité des compétitions internationales depuis plusieurs décennies, cette compétition représente avant tout un entraînement idéal avant la reprise de la saison NBA, mais aussi la possibilité de pouvoir progresser et de gagner en maturité.

Car ce n’est pas tous les jours qu’on a la possibilité d’être entraîné par Pop. C’est d’ailleurs une des raisons assumées de la venue de Kemba Walker en sélection. Même les joueurs confirmés en NBA voient un intérêt de passer quelques semaines aux côtés d’un entraîneur mythique comme Popovich.

Lire aussi | Gregg Popovich s’éclate au repas de Team USA !

Celui-ci connaît désormais très bien les axes de travail à approfondir pour chacun de ses joueurs. Pour Donovan Mitchell, l’entraîneur voit en lui la capacité d’être un véritable leader, que ce soit le temps de la compétition mais aussi pour le reste de sa carrière. C’est ce qu’il souhaite travailler avec lui durant le temps que les deux hommes passent ensemble en sélection.

« Quand vous voyez quelqu’un qui a des capacités de leadership, il est préférable de commencer le plus tôt possible. Plus vite il se sentira responsable, mieux ce sera. Si cette personne s’accroche, vous savez que vous avez choisi le bon gars.

Il (Mitchell) a une propension pour le leadership et c’est ainsi que j’ai passé mon temps avec lui. Je ne vais pas lui apprendre à mieux tirer, à mieux sauter ou à mieux dribbler. Mais il a l’intelligence et la volonté de devenir un leader et je pense que ce serait formidable. Pas seulement pour notre équipe, mais aussi pour la sienne. »

Il n’y aura qu’un seul moyen de voir ça et ce sera sur le parquet. Les Etats-Unis ont très bien débuté leur Mondial en s’imposant hier face à la République Tchèque (67-88). Qui a fini meilleur scoreur de la Team USA ? Donovan Mitchell (16 points, 7/11 au tir) : comme un symbole pour débuter.

Ces performances, Mitchell devra les rééditer tout le reste de la compétition et être prêt à devenir un leader à Utah. L’arrivée de Mike Conley devrait d’ailleurs lui être bénéfique. Spida a justement déclaré auprès d’ESPN que la sélection lui faisait beaucoup de bien :

« Il y a beaucoup d’apprentissage en cours ici. Le mois dernier m’a beaucoup aidé. »

Pop semble bien aimer Mitchell et cela est réciproque. Pour l’instant, tout se passe parfaitement entre les deux hommes. Rendez-vous dans quelques semaines pour savoir si ce duo pourra porter Team USA vers la médaille d’or.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.