Dans son autobiographie « I’ll Show You », Derrick Rose explique ne pas avoir compris pourquoi son club n’a pas démenti certaines rumeurs le concernant lors de l’intersaison 2010. Sur l’épineux dossier LeBron, évidemment.


À l’été 2010, LeBron James est face à une décision importante concernant la suite de sa carrière : « The Decision ». Il veut quitter Cleveland, mais pour aller où ? New York ? Chicago ? Miami ? Si aujourd’hui on sait tous qu’il a choisi Miami, on a appris il y a quelque temps qu’il était proche de choisir Chicago. Il a en tout cas fortement considéré la Windy City.

L’atout principal des Bulls à l’époque ? Derrick Rose. Celui qui allait devenir le plus jeune MVP de l’histoire avait réalisé une vidéo de recrutement pour aider son club à boucler le recrutement de la star. D’après lui, le processus était en bonne voie, jusqu’à ce qu’une rumeur faisant part de son désintérêt dans le recrutement des Bulls fasse surface. Il regrette que son club n’ait pas démenti directement cette fausse information.

J’ai participé au recrutement de LeBron pour Chicago. C’était un jour après l’entrainement. On avait eu vent, toute la ligue le savait, que Bron et Chris Bosh et compagnie voulaient jouer ensemble quelque part. Gar Forman, notre GM, est venu me voir avec des membres de la direction pour me parler d’une vidéo à faire ensemble pour Chris Bosh, D-Wade et Bron. J’ai rien dit. J’ai fait la vidéo. Je suis sûr que Bron et les gars l’ont vue. Puis il y a eu cette rumeur comme quoi je n’étais pas très fan du recrutement. J’aurais du dire que je recrutais ? C’est là où je veux en venir. C’est du perdant-perdant. Je suis pas à l’aise à l’idée de dire publiquement que je recrute parce que je respecte mes coéquipiers.

Quand j’ai vu cette rumeur « Derrick ne veut pas recruter », je me suis dit que les Bulls, en tant que partenaire dans ce processus, auraient pu s’expliquer publiquement et dire que j’avais fait le recrutement. En mode « Aucun problème, relax. Tout est ok. » Ils ne l’ont pas fait.

Lire aussi | LeBron veut passer le flambeau à AD… en partie !

Peut-on imaginer que la décision de LeBron aurait été différente si les Bulls avaient démenti cette rumeur ? Difficile à dire, et d’après D-Wade, non. En tout cas, une association LeBron – Chris Bosh – Derrick Rose – Dwyane Wade aurait fait saliver, et nul doute que cette équipe aurait facilement régné sur la Conférence Est.

Probablement pas de regrets pour LeBron, qui en 4 saisons à Miami entre 2010 et 2014, aura pu remporter les deux premières bagues de sa carrière. Jouer avec Derrick Rose ou jouer avec Dwyane Wade et Chris Bosh, le King faisait face à un dilemme de riche. Il y a pire comme décision à prendre.


Pas forcément de regrets pour Derrick Rose et les Bulls non plus, qui avaient réalisé une saison 2010-2011 exceptionnelle, auréolée du meilleur bilan de saison régulière et d’un trophée de MVP historique pour Derrick Rose. Ironie de l’histoire, lors des playoffs 2011, les Bulls s’inclinaient en 5 matchs en finales de conférence face à… Miami et LeBron.

Derrick Rose regrette donc le manque de soutien de son ancien club. La venue de LeBron était-elle réellement envisageable ? Ce qui est certain, c’est que l’épisode n’a pas aidé.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs