Publicité

NBA – Le coéquipier qui faisait pleurer Allen Iverson

Allen Iverson en larme
(DR)

Il est l’un des joueurs les plus authentiques de sa génération. Allen Iverson n’a jamais pratiqué la langue de bois. Au détour d’une conférence de presse organisée en 2013, cela a offert un moment fort en émotions aux journalistes présents dans l’assemblée.

Publicité

Contrairement aux terrains où il a fait de l’évitement sa spécialité grâce à un crossover létal, face aux médias, Allen Iverson est rarement passé à coté de la phrase choc. Quand il a quelque chose à dire, The Answer le dit. Le plus souvent sans détour. Sa légendaire conférence de presse à propos de son implication aux entraînements en est le parfait exemple.

Publicité

Derrière ses tatouages et un look qui sent bon le rap des années 2000, AI est un grand sentimental. Alors quand il est question de parler des coéquipiers qui ont marqué sa carrière, l’émotion prend le pas. Surtout au moment d’évoquer son partenaire préféré : Aaron McKie.

Aaron McKie était mon coéquipier, et surtout mon ami. Il m’a aidé dans les nombreux problèmes personnels que j’ai eus au cours de ma vie.

Publicité

Il était loin d’être qu’un simple coéquipier. J’aime beaucoup de gars avec lesquels j’ai joué et je les aimerai toujours. […] Il y aura toujours un lien et il ne disparaitra jamais. Mais Aaron McKie est différent. C’était plus que du basket entre lui et moi.



La gorge nouée, Iverson rend le plus beau des hommages à un joueur tout aussi vital sur le terrain pour les Sixers qu’en dehors. Pour rappel, lors de la saison 2000-2001, qui verra Philadelphie s’incliner face aux Lakers du duo Shaquille O’Neal et Kobe Bryant en Finale, Aaron McKie tournait à 11.6 points, 5 passes et 4.1 rebonds.

Publicité

Iverson peut se rassurer, ses sentiments semblent être partagés par le principal intéressé qui n’a pas tardé à revenir sur la relation qu’il entretenait avec son coéquipier à l’époque.

Publicité

Je n’ai jamais eu de problème à lui dire ce que je pensais d’une situation, d’un fait de match, à lui dire d’être à l’heure ou de faire un truc en particulier. Il savait que je serai honnête et il respectait ça. Moi ce que je respectais c’est qu’il n’a jamais prêté attention à ce que les gens pensaient de lui et ne s’est jamais compromis.

Dans le sport, l’entente dans un vestiaire est vitale à la réussite d’un groupe. Allen Iverson et Aaron McKie en sont le parfait exemple, amenant en Finales une équipe pourtant moyennement talentueuse.

Allen Iverson NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA