NBA – Pourquoi les Rockets veulent faire de Russell Westbrook leur « monsieur 5% »

0

Débarqué dans le Texas cet été, Russell Westbrook a une mission claire : être monsieur 5%. Et non, on ne parle pas de son pourcentage au tir.

C’est une saison excitante qui s’annonce pour Houston. Après le gros échec du printemps, qui a vu les Rockets être sortis par des Warriors pourtant privés de Kevin Durant, on a décidé de gentiment secouer le cocotier du côté de H-Town.

Si Clint Capela a finalement été conservé, de même qu’Eric Gordon ou encore PJ Tucker, c’est Chris Paul qui a pris la porte, permettant l’arrivée en contre-partie d’un ancien MVP : Russell Westbrook himself.

Des fans jusqu’au plus haut sommet du front office, c’est en Brodie que tous les espoirs ou presque sont placés pour enfin être le bon fit avec James Harden et accompagner le Barbu vers les sommets. The Athletic nous apprend que Tilman Fertitta, l’homme d’affaires à la tête des Rockets, a un « Tilmanisme » bien à lui : la règle des 95%.

Elle est simple : selon lui, « la plupart des business qui tournent relativement bien sont bons à 95% de ce qu’ils font. Ce sont les 5% restants qui font que le business excelle ou non ». A la fin de la saison dernière, Fertitta a rencontré le General Manager Daryl Morey et le coach Mike D’Antoni, et il leur a dit que la franchise faisait 95% des choses bien. Manquaient donc ces 5%.

Lire aussi | James Harden met le feu en tentant à nouveau son nouveau move

Ces fameux 5%, Fertitta pense les avoir trouvés en la personne de Russell Westbrook. A Houston, on en est convaincus, c’est l’ancien meneur du Thunder qui permettra d’atteindre le palier suprême et fera enfin des Rockets une franchise à nouveau championne, un quart de siècle après le sacre de 1995.

Un pari risqué quand on sait que Westbrook n’a jamais vraiment brillé en playoffs, et cela même en étant entouré par l’un des meilleurs two-way players de la ligue en la personne de Paul George.

Gagne un voyage à New York sur l'appli Parlons Basket

Pour l’instant, les voyants sont au vert dans l’attitude et dans les discours de chacun, ce qui n’est pas franchement surprenant à ce stade de la saison. Tous les regards seront en revanche braqués sur les Rockets lors des premiers matchs de la saison, notamment pour examiner la répartition du ballon entre Harden et Westbrook et l’épanouissement dégagé par chacun.

Pour l’instant, Brodie n’a pas pris part aux rencontres de pré-saison des Rockets, mais fera ses débuts sous la tunique rouge prochainement.

L’objectif de Russell Westbrook est donc clair : par son jeu, sa présence, ses intangibles, il doit permettre aux Rockets de combler ces fameux 5%. Les 5% qui feraient toute la différence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.