NBA – Un agent explique pourquoi aucun joueur ne parlera sur la Chine

James Harden Russell Westbrook

La situation actuelle entre la Chine et la NBA fait beaucoup parler en ce moment. Les joueurs ont été invités à rester discrets à ce sujet, afin de ne pas émettre un commentaire qui pourrait faire empirer les choses. Un agent explique pourquoi les joueurs resteront muets à ce propos.

Publicité

En postant un tweet en soutien à Hong King, Daryl Morey a lancé une véritable bombe. La Chine en veut à la NBA et à l’heure actuelle, la discussion entre les 2 parties semble difficile. Le gouvernement chinois a fait retirer toutes les publicités liées au NBA China Games, et la marque chinoise Anta, équipementier de Klay Thompson et Gordon Hayward, entre autres, a rompu ses contrats avec la ligue – mais pas avec ses joueurs.

Adam Silver doit sauver les meubles, mais un tel incident ne sera pas réglé en un claquement de doigts. Les conséquences économiques d’une séparation entre la Chine et la NBA seraient très difficiles à encaisser pour la ligue, qui cherche donc à tout prix à régler ce contentieux.

Publicité

Les joueurs, notamment Stephen Curry dernièrement, restent très évasifs à ce sujet lorsqu’ils sont interrogés. Une journaliste présente sur place a même été interrompue durant la conférence de presse d’après-match, alors qu’elle souhaitait poser une question à James Harden à propos de la situation actuelle en Chine.

Questionné par Alex Kennedy de HoopsHype, un agent, resté anonyme, explique que lui et ses confrères demandent à leurs clients de rester muets à propos de cette crise géo-politique.

On dit à nos clients de ne pas discuter sur ce sujet et de laisser la NBA gérer la situation. Il n’y a vraiment pas de bon côté à en parler si on est un joueur, donc nous leur conseillons de rester en dehors de tout ça et de laisser Adam Silver et la ligue s’en occuper.

Publicité

Lire aussi | Gregg Popovich répond au tacle de Donald Trump et le dézingue

Un autre agent dit qu’il n’a lui même pas besoin de le préciser à ses clients : ils préfèrent ne pas en parler de leur propre gré.

Aucun de mes gars ne m’a questionné à propos de la situation. Actuellement, je pense que c’est comme un fer chaud et ils ne veulent pas le toucher. Aucun d’entre eux ne veut donner son avis là-dessus. Je pense que les joueurs ne devraient pas parler de politique ou de religion.

Face à une situation aussi complexe, les joueurs restent donc discrets. Ils n’ont aucun pouvoir dans cette affaire, alors autant laisser les représentants de la ligue s’occuper de la gestion de cette crise… et éviter de se mettre en galère au niveau des contrats chaussures et de la popularité dans le pays le plus peuplé du monde, accessoirement.

Publicité

Pour d’autres, il est important de se renseigner sur le sujet, de comprendre les enjeux des 2 parties concernés.

Je dis à mes gars qu’ils devraient se renseigner sur la situation et qu’ils devraient comprendre les problématiques liées aux droits de l’Gomme dans cette situation. C’est un équilibre délicat d’essayer de faire du business en Chine et de comprendre que tu dois sacrifier certaines libertés que beaucoup de gens prennent pour acquises ici, malheureusement.

Face à ce conflit, les agents s’accordent donc sur une chose : il est préférable pour les joueurs de rester silencieux, de se concentrer sur leur basket et de laisser la ligue trouver une solution.

Publicité

Voilà plusieurs jours maintenant que la situation en Chine occupe les premières lignes de l’actualité NBA. Les enjeux sont plus importants qu’on voudrait bien le croire, alors il faut espérer que les 2 parties parviennent à s’entendre pour éteindre rapidement l’incendie.

Déclarations NBA 24/24

Les dernières actualités