NCAA/NBA – Découvrez Markus Howard, le Steph Curry de Marquette

0

La draft est encore bien lointaine dans le calendrier NBA. Pourtant, la phase de scouting a déjà débuté pour toutes les franchises avec le retour de la NCAA. Et s’il y a un joueur qui gagne des points en ce début de saison, c’est le tireur fou Markus Howard. Retour sur un départ historique.

Publicité

L’université de Marquette est la productrice de quelques grands noms de la NBA, qu’ils soient en activité, retraités ou même sur les bancs. Nous pouvons citer dans l’ordre, Jimmy Butler, Dwyane Wade ou Doc Rivers.

Un nom pourrait s’ajouter à cette belle liste dès la saison prochaine : Markus Howard. Le meneur « de poche » (il ne mesure « que » 1m80) des Golden Eagles est l’un des meilleurs joueurs en NCAA, et il le prouve avec un début de saison de très, très, très haut niveau.

Dès le premier match de sa saison, Howard a annoncé la couleur à toutes les autres universités. 38 points, le tout en affichant un magnifique 7/10 à 3 points ! Cette capacité à scorer de loin, le prodige de Marquette en a fait sa marque de fabrique. Par exemple, la saison dernière, le Golden Eagle a inscrit 40 points en une seule mi-temps (!), le tout en plantant 8 de ses 9 tirs à 3 points. Un véritable pétard ambulant.

Le problème avec les joueurs se basant presque exclusivement sur leur tir, aussi exceptionnel soit-il, c’est que le jour où le ballon ne tombe pas dans le panier, le jeu devient plus difficile pour eux. Alors après sa première grosse sortie, Markus Howard a enchaîné 3 « petits » matchs de 18, 18 et 11 points. Des stats qui illustrent parfaitement l’expression « reculer pour mieux sauter ». Car après cette baisse de régime, le meneur a explosé.

Lire aussi | Une franchise de l’Est déjà à fond sur Giannis

Pour marquer son retour en grande forme, celui qui peut prendre feu à tout moment a simplement lâché 40 points en 34 minutes de jeu, avec un solide 5/10 derrière l’arc face à Davidson, l’ancienne fac d’un certain Steph Curry. Une prestation en forme de clin d’oeil, car son jeu peut facilement rappeler celui de la superstar des Warriors. Et la comparaison prend tout son sens lors du dernier match d’Howard.

Cette nuit face à USC, dans un match diffusé dans tout le pays sur ESPN, Markus Howard a pris la mesure de l’évènement et a sorti le grand jeu. Ses stats ? 51 points (14/24 dont 9/17 à 3 points), 2 rebonds et 2 passes. À la manière d’un Curry, le meneur de Marquette a disséqué la défense californienne. Des tirs de 8 ou 9 mètres, des step backs dans tous les sens, et des pénétrations efficaces/intelligentes quand la défense sortait sur lui… Un régal.

Publicité

Cette performance le fait d’ailleurs entrer un peu plus dans l’histoire de la NCAA. Il est devenu hier le 4ème joueur de l’histoire des 6 plus grosses conférences universitaires à planter au moins 40 points dans deux rencontres consécutives. Il rejoint notamment les légendes « Pistol » Pete Maravich et Bob Pettit. Rien que ça. Il est également le seul joueur lors de ses 20 dernières années à comptabiliser plusieurs matchs à 50 points. Il en a 3 à son actif (51 hier, 53 et 52 en 2018) !

Certes, son jeu n’est pas parfait, loin de là. Un meneur qui tourne à 2.4 passes par match, c’est limite, il faut le reconnaître. Certes, il sera l’un des joueurs les plus âgés à s’inscrire à la draft (il aura 21 ans lors de sa sélection en juin prochain). Mais un joueur capable de scorer dans son sommeil comme Howard, ça ne court pas les rues. Alors l’équipe qui le sélectionnera en fin de premier tour, voire au second, réalisera certainement l’une des belles pioches de ses dernières années.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.