Publicité

NBA – L’accablante statistique pour les Knicks

Accablante statistique Knicks
Daily Knicks (DR)

A l’aube de 2020, même constat : les Knicks s’enfoncent toujours un peu plus en se prenant des cartons pratiquement chaque soir. Statistiquement, ils réalisent même la pire saison de l’histoire de la franchise, du moins sur un point précis.

Publicité

La nuit dernière ne fut pas différente des autres pour les Knicks, avec une nouvelle défaite 115 à 87 contre Portland. La franchise s’enfonce toujours plus avec cette 20ème défaite (pour 4 victoires seulement) et n’a pu résister face à un Damian Lillard auteur de 31 points.

Après une draft réussie et une free-agency correcte, les espoirs de faire une meilleure saison que les dernières étaient pourtant grands, mais que nenni. Malgré un bon vivier de jeunes, la franchise navigue dans le flou total et réalise une saison horrible, en attaque comme en défense.

Publicité

C’est simple, les Knicks sont en train de réaliser l’une des pires saisons de leur histoire, notamment si l’on se réfère à certains chiffres :

Après une défaite de 28 points à Portland, les Knicks ont un écart moyen de -11,08 points par match sur cette saison 2019/2020, le pire de l’histoire de la franchise.

Publicité

Lire aussi | De la concurrence pour Melo aux Blazers ?

Une 24ème place au defensive rating avec 112.5 encaissés en moyenne et une 30ème place à l’offensive rating avec 101.3 points marqués, cela donne effectivement un différentiel de -11.08 points en moyenne par match. Une statistique terrible. Sur les bases d’une saison all-time, les Knicks devancent les exercices 2014-2015 et 2018-2019 dans les pires différentiels, et cela semble mal parti pour s’améliorer si l’on se base sur cette autre donnée :

Publicité




Les Knicks ont perdu 115 à 87 hier soir, leur huitième défaite par plus de 20 points cette saison. Une seule équipe dans l’histoire a fait pire au cours de ses 24 premiers matchs d’une saison :

9 – Mavericks, 1992-1993
8 – Knicks, 2019-2020
8 – Chaleur, 1989-1990
8 – Trail Blazers, 1971-72
8 – Cavaliers, 1970-71

David Fizdale viré, on pouvait penser que Mike Miller pourrait redresser un tout petit peu la barre mais la tâche semble ardue. Dans un tel contexte, difficile pour les jeunes pousses comme R.J. Barrett, Mitchell Robinson ou encore Kevin Knox de progresser tant le futur est flou. Un grand ménage s’annonce donc du côté de New York et les Knicks ont d’ailleurs une idée en tête pour repartir sur de bonnes bases.

Publicité

Saison all-time qui s’annonce pour les Knicks, malheureusement dans le négatif. Les fans se demandent même où va la franchise au vu du guêpier qu’elle représente.

Feed NBA 24/24