NBA – « Voilà pourquoi les Lakers sont détestés »

Anthony Davis et LeBron James chahutent dans vestiaires
Getty

Depuis toujours, les Lakers sont une attraction en NBA. Mais depuis 2 saisons et l’arrivée de LeBron James, ils suscitent une couverture médiatique encore plus minutieuse, et qui agace parfois les rivaux. Zach Lowe, journaliste ESPN, y va cash sur le sujet.

Publicité

Le glamour de Los Angeles, le centre médiatique que la cité des anges représente, et le prestige des Lakers, 16 fois champions NBA. Un étrange cocktail qui, à la manière de New York à l’Est mais en encore plus fort, projette toujours une énorme attention sur la franchise.

Alors évidemment, quand LeBron James a été ajouté au mix, puis Anthony Davis un peu plus tard, redonnant des espoirs de titre aux Angelinos pour la première fois depuis près d’une décennie, les regards se sont une fois de plus braqués sur les pourpres et or. Beaucoup. Et trop selon certains.

Publicité

A l’heure où les fans du Jazz et de Phoenix se demandent pourquoi Alex Caruso devance Donovan Mitchell et Devin Booker dans les intentions de vote pour le All-Star Game, le constat est clair : les Lakers ont une grande domination médiatique, et rares sont les jours où ils ne sont pas évoqués. Le constat vaut évidemment aussi pour notre site, et est assumé. Les pourpres et ors, par leur roster, leur style de jeu, et aussi précisément par le fait qu’ils soient les Lakers, tout simplement, figurent au sommet des fers de lance de la ligue, et le nier est vain.

Là où le bât blesse, d’après le journaliste ESPN Zach Lowe, c’est quand la couverture prononcée des Angelinos mène à certaines inexactitudes voire bêtises outre-Atlantique. Lowe prend l’exemple d’un article récent de The Athletic, média de référence aux Etats-Unis, qui décrivait Kyle Kuzma comme « une star ». Pour rappel, Kuz tourne à 12 points à 42% au tir, et déçoit largement dans son nouveau rôle de 6ème homme, à tel point que le front office ne le retiendra pas en cas de belle offre.

Publicité

Lire aussi | Une opportunité en or pour Kyle Kuzma ?

Pour Lowe, ce genre d’inexactitudes renforce le ressentiment des autres fanbases envers les Lakers :

Il y avait cet article qui parlait de Kuzma comme étant une star. Une star ? Si Kyle Kuzma est une star, alors Khris Middleton est quoi ? Un Hall of Famer ? Et Devin Booker ? Le GOAT ? Voilà pourquoi les Lakers sont détestés. C’est ce qui rend les fans des autres équipes fous.

Publicité

Difficile de contredire Lowe sur ce point précis. Cependant, la couverture des gros marchés en NBA remonte à des décennies, et a même été assumée et priorisée par David Stern durant son règne pour le bien de la NBA, avec un succès qui ne s’est pas démenti. Pour les intéressés, nous évoquons ce sujet plus en détails au détour de notre billet d’humeur sur la polémique entourant Tacko Fall et Alex Caruso.

Qu’on le veuille ou non, les Lakers et la storyline avec leurs voisins des Clippers sont une des attractions majeures d’une saison qui en a manqué par ailleurs pour le grand public (superstars blessées, Zion Williamson toujours absent, etc), et tout ça à l’heure où les audiences aux Etats-Unis sont en berne… hormis pour le Christmas Game entre les deux équipes californiennes qui a battu des records, tiens tiens.

Publicité

« Give the people what they want ». L’adage est connu, et appliqué par de nombreux médias. Et ça n’est pas près de changer.

Déclarations Kyle Kuzma Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24