NBA – La critique qui a surmotivé Sekou Doumbouya pour cette saison

0

Très en vue depuis plusieurs semaines, Sekou Doumbouya a rongé son frein durant la première partie de saison, faite essentiellement de G-League pour lui. En attendant son heure, il est resté prêt à saisir une opportunité dès qu’elle se présenterait. Une critique en particulier l’a motivé tout au long de la saison.

Si la situation sportive va de mal en pis à Detroit, il y a au moins une note positive pour les fans de la franchise, et pour nous français, c’est Sekou Doumbouya. Totalement absent de la rotation des Pistons durant la première moitié de cette saison, le natif de Conakry a fait une entrée fracassante chez les pros il y a quelques jours.

Tout le monde ne parle que de lui dernièrement, et mêmes nos confrères américains commencent à être sous le charme. Il faut dire que le jeune ailier y met du coeur à l’ouvrage, et ce n’est pas Tristan Thompson qui nous contredira.

Si la sphère NBA à l’international commence petit à petit à être sous le charme du freak des Pistons, cela n’a pas été toujours le cas. En effet, Doumbouya a été critiqué, comme tout rookie, durant l’été. Auprès de James Edwards III, journaliste qui couvre la franchise du Michigan pour The Athletic, le français revient sur certaines critiques émises à son encontre durant les mois qui ont suivi sa draft. Des doutes qui ont servi à le motiver davantage.

Les gens disaient « nonchalant » car quand on me voit, je suis plutôt détendu. Mais quand je viens sur le terrain je suis prêt à jouer.

Quand il tapait son nom sur Google, quelques jours avant la draft, avant de savoir ce que les médias américains pensaient de lui, Sekou tombait de manière récurrente sur les mots « rustre » ou « projet ». Les américains le voyaient donc comme un jeune à développer, un investissement dont les premiers bénéfices apparaitraient à long-terme.

Lire aussi | Nouveau record en carrière et ligne de stats folle pour Luka Doncic !

Compréhensible, donc, que le jeune garçon avait hâte qu’on lui offre une opportunité véritable en NBA. Afin de prouver qu’il pouvait contribuer dès le début, qu’il n’était pas un projet long-terme comme certains observateurs outre-atlantique le pensaient. Et autant dire qu’il n’a pas déçu depuis qu’il est devenu titulaire le 2 janvier dernier. En atteste son record en carrière la nuit dernière dans la belle victoire des Pistons face aux Celtics, de quoi lui offrir une place de choix dans l’histoire de son club.

Après deux semaines d’échantillon, Dwane Casey est satisfait. S’il reconnait qu’il a donné sa chance à son rookie par défaut suite aux blessures de l’effectif sur ce poste, il admet volontiers que le français a pleinement saisi l’opportunité présentée. Et il mérite désormais son temps de jeu.

Le gamin a mérité ses minutes. On doit le développer car c’est la situation dans laquelle nous sommes désormais. Mais je le répète, ce n’est pas comme si on lui avait offert les minutes. Il les a méritées.

Si Doumbouya ravit à ce point son monde, c’est avant tout grâce à activité en défense. Grand, long, athlétique, le rookie possède un potentiel défensif effrayant. Et son coach n’a pas hésité une seule seconde à l’envoyer au charbon face à LeBron James, Kawhi Leonard, Draymond Green ou encore Jaylen Brown. Tout comme son coéquipier Bruce Brown, Sekou est en quelque sorte une surdoué de la défense. Il reçoit des missions que la plupart des rookies ou sophomores ne recevraient pas la plupart du temps.

Malgré ces promesses affichées, il est encore loin d’être un produit fini. Comme tous les jeunes joueurs, il commet encore trop de fautes. Surtout qu’il évolue sur un poste où les scoreurs de classe mondiale sont légions.

Je dois garder mes mains en bas. Je suis un rookie, donc ils (les arbitres) vont siffler toutes les fautes. Même s’il n’y a pas faute, ils siffleront.

Et quand on lui demande s’il est prêt à prendre davantage de responsabilités de ce côté du terrain, sa réponse ne déçoit pas.

Je veux toujours défendre sur le meilleur joueur de l’équipe adverse.

En pleine lumière depuis plusieurs jours, Sekou Doumbouya était animé par l’envie de faire taire les critiques dès le début de la saison. C’est chose faite maintenant qu’il a parfaitement saisi l’opportunité que son coach lui a présentée, et on ne demande qu’à voir la suite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.