NCAA/NBA – Shareef O’Neal dans les traces de son père

0

Le parcours sportif de Shareef O’Neal est bien chaotique depuis sa malheureuse opération du coeur. Après avoir quitté UCLA à la surprise générale, le fils du Shaq a décidé de marcher dans les pas de son père pour donner un nouvel élan à sa carrière.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

Véritable star au lycée, de par son nom mais aussi son talent (une sélection au Jordan Brand Classic, un prestigieux All-Star Game High School), la carrière de Shareef O’Neal ne suit malheureusement pas la progression attendue avant son entrée à UCLA.

La faute à un cœur défaillant, déjà. Avant même d’avoir enfilé le maillot des Bruins pour la première fois, le fils du Shaq avait dû mettre sa carrière entre parenthèses pendant une saison entière pour soigner une maladie cardiaque. 

Cette longue absence est une circonstance plus qu’atténuante aux piètres prestations de « Reef » pour ses grands débuts universitaires. Avec 2.2 points, 2.9 rebonds et 0.2 passe décisive par match, il a traversé comme un fantôme une saison qu’il a lui même décidé de stopper net en quittant son équipe.

Présent au All-Star Game, l’intérieur de 2m05 s’est exprimé sur son avenir, et c’est dans les traces de son père qu’il va chercher le chemin de la réussite.

Lire aussi | Les meilleurs duos de toute l’histoire

Je vais à LSU. Je vais suivre les grands pas de mon père et je suis prêt. C’est une super école. La Louisiane c’est quelque chose de différent, j’ai vécu à Los Angeles toute ma vie mais je suis prêt à vivre l’expérience.

28 ans après le dernier match de son père à la fac, Shareef va donc lui aussi porter les couleurs de LSU. Sportivement, le choix est intéressant puisque les Tigers ont actuellement un bilan de 18 victoires pour 6 défaites et sont premiers de leur conférence. On a donc hâte de voir le fit entre le « Reef » et sa nouvelle équipe.

Malgré ce nouveau départ, Shareef O’Neal est encore loin d’être un prospect sérieux à la draft. À lui de saisir cette opportunité pour se rappeler aux bons souvenirs des scouts NBA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.