Publicité

NBA – Les cinq poster dunks les plus irrespectueux de l’histoire

DeAndre Jordan célèbre son poster sur Brandon Knight
(DR)

Un poster dunk n’est jamais agréable à subir pour n’importe quel joueur, encore moins lorsqu’il est accompagné d’une célébration encore plus irrespectueuse. Les cinq victimes de cette liste ont pu en faire l’amère expérience, pour ce qui reste comme les posters les plus violents de l’histoire.

Publicité

Scottie Pippen sur Patrick Ewing (1994)

Les dunks d’une star sur l’autre restent toujours mémorables. Celui de Scottie Pippen sur Patrick Ewing, à une époque où Bulls et Knicks se partageaient le leadership à l’Est, fait partie des plus mythiques. La violence, la poussette, le step-over, le trashtalking sur Spike Lee… Tous les ingrédients étaient réunis ce soir-là au Madison Square Garden.

Publicité

Michael Jordan sur Dikembe Mutombo (1997)

À l’occasion du All-Star Game 1997, Dikembe Mutombo se vante auprès de Michael Jordan de ne jamais avoir subi un dunk de sa part. La réponse de His Airness ne s’est pas faite attendre. Deux mois plus tard, le pivot des Hawks termine sur un poster tonitruant, et voit MJ mimer sa propre célébration… Le karma.

Lire aussi | Les moments les plus « savage » de la carrière de LeBron James

Publicité

Shawn Kemp sur Alton Lister (1992)

Alton Lister aurait certainement aimé voir son nom rester dans l’histoire pour une autre raison. L’ancien intérieur des Warriors a eu la mauvaise idée, en 1992, de tenter de se mettre dans la course d’un certain Shawn Kemp lancé vers le panier. C’est finalement bien le dunk et la célébration de l’athlète des Sonics qui le fera passer à la postérité.

Publicité




Shaquille O’Neal sur Chris Dudley (1999)

Cette fois-ci, ce n’est pas tellement la célébration du dunkeur qui a rendu célèbre ce poster, mais bien celle de la victime. Martyrisé par Shaquille O’Neal dans la raquette, Chris Dudley n’a pas forcément apprécié de se faire dunker sur la tête, et encore moins d’être poussé par le pivot des Lakers. Un jeté de balle et un « F*** you » plus tard, la technique est bien évidemment tombée.

Publicité

DeAndre Jordan sur Brandon Knight (2013)

La connexion Chris Paul – DeAndre Jordan a traumatisé plus d’une équipe au alley-oop, mais certainement jamais autant que Brandon Knight. Le pauvre arrière des Pistons a offert son corps à la science en 2013, et en a payé le prix en restant durant de longues secondes au sol. Jordan, CP3 et le banc des Clippers sont quant à eux toujours incrédules.

Inoubliables de par leur violence et leur insolence, ces actions et les secondes qui les ont suivies composent plus que jamais le classement des moments les plus mémorables de la ligue.

En direct : toute l'actu NBA