NBA – Kyrie révèle comment il a inscrit son fameux game-winner lors des Finales 2016

(DR)

Parmi les plus grands faits d’armes de la carrière de Kyrie Irving, son tir clutch lors du Game 7 des Finales 2016 se place certainement en tête. Le meneur a récemment expliqué son approche de ce tir dans un moment aussi tendu.

Publicité

L’histoire de la NBA est remplie de moments héroïques, voyant un joueur faire gagner un match, une série, voire un titre à son équipe. Michael Jordan en reste bien évidemment l’expert, mais le passé proche a aussi vu Damian Lillard se spécialiser dans l’exercice, avec deux series-winning shots en 2014 et 2019.

Mais le tir le plus marquant de l’histoire récente de la ligue n’est autre que le 3 points décisif de Kyrie Irving lors des Finales 2016. Son timing – dans la dernière minute d’un Game 7 ultra-accroché – et son contexte – ses Cavaliers étaient menés 3-1 dans la série – en font sans aucun doute l’un des moments les plus forts du riche passif de la NBA.

Publicité

Il constitue bien entendu aussi le principal highlight de la carrière du meneur des Nets, et le restera certainement à jamais. Et comme ce dernier doit, à l’image de ses collègues, combler son temps libre en attendant la fin de la suspension de la NBA, il a pu revenir sur cet événement par le biais d’un live Instagram.

Interrogé par Jerry Green, chanteur et grand ami de l’ancien des Cavs, Kyrie est donc revenu sur son état mental au moment de tenter ce tir. Et comme on l’entend souvent de la part des grandes stars, pas de secret : tout cela a principalement été rendu possible par l’entraînement.

Lire aussi | Alex Caruso se souvient de sa première fois face à Kevin Durant

Publicité

« Je ne pense pas que les gens réalisent tous les paramètres qui doivent être remplis pour que tu répondes présent à ce moment-là, dans une échéance si importante. […] Je ne ressens pas vraiment de peur dans ces moments-là, parce que j’ai joué au basket toute ma vie. Ça n’a rien de différent pour moi, si ce n’est que je dois être sûr que tel move fonctionnera, et que je me suis assez entraîné à le faire pour complètement le posséder dans mon jeu.

Publicité

Tout cela pour dire que plus tu te prépares pour ce genre de moments, plus tu t’y sentiras à l’aise. J’avais l’habitude, dans la cour de ma maison, de décompter les secondes genre ‘5, 4, 3…’, et je m’imaginais en train d’être défendu par Kobe ou J. Kidd. Donc je entrainement à vivre ces moments au fur et à mesure que mon imagination évoluait. […]

J’ai eu l’occasion de suivre les Finales 2011 au plus près, et ça m’a beaucoup inspiré. Le Heat a perdu, mais Bron avait bien joué, D-Wade aussi. Et quand j’ai débarqué dans la ligue, ils dominaient tout le monde. Alors ensuite, quand tu as l’opportunité de jouer avec des gars comme Bron dans ton équipe, et à ce niveau de compétition, tu peux me croire quand je te dis que j’étais prêt à prendre ce tir s’il m’était offert. »

Publicité

N’en déplaise à Allen Iverson, le practice a donc joué un rôle on ne peut plus important dans le game-winner de Kyrie Irving, qui reste à ce jour l’un des tirs les plus mémorables de l’histoire.

Déclarations Kyrie Irving NBA 24/24

Les dernières actualités