NBA – Shaq donne les 4 joueurs qu’il laissait shooter… tant il les admirait !

0

Ça peut surprendre, mais voilà une drôle de révélation du Shaq : il y a des joueurs qu’il laissait shooter, simplement par plaisir, tant il les admirait. Mais quand on voit les noms cités, on peut effectivement le comprendre.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

Shaquille O’Neal n’est jamais le dernier quand il s’agit de faire des déclarations surprenantes. Quand il n’est pas occupé à proposer que tous les joueurs restent éternellement dans la franchise qui les a draftés, le Big Cactus admet qu’il laissait parfois certains joueurs shooter au lieu de les contrer, volontairement.

Venant de n’importe qui, cette déclaration aurait été moquée. Mais pas avec le Shaq. Comme n’importe quel fan, le pivot avait ses petits préférés, ses moves fétiches, ceux qui provoquaient ce « woah » qu’on a tous en nous.

Les noms ? Ils sont plutôt sympathiques, jugez plutôt :

Lire aussi | Evan Fournier lance un épineux débat entre deux légendes

Effectivement, on commence à comprendre. Jason « White Chocolate » Williams était un des meneurs les plus flashy des années 2000, et le Shaq aime souvent le mettre en avant. Excellent passeur, il régalait coéquipiers, adversaires, fans – bref, tout le monde, avec ses caviars de folie.

Les deux cousins Vince Carter et Tracy McGrady étaient eux un bonheur pour les yeux grâce à leur faculté à scorer. Purs « swingmen », ils pouvaient poser 30 points sur n’importe quelle défense sans donner l’impression d’être à fond.

Et enfin, Allen Iverson. L’homme qui a crossé Michael Jordan. Joueur élégant, vif et tellement rapide. Il avait offert une belle résistance (35.6 points de moyenne sur la série) aux Lakers de Shaq et de Kobe Bryant lors des finales 2001, provoquant certainement l’émerveillement donc le premier parle aujourd’hui.

Allen Iverson crossover michael Jordan 1992

« J’aurais pu le contrer plein de fois », raconte Shaq. Mais par pur plaisir de voir The Answer évoluer, il ne l’a pas fait.

Tout Shaq qu’il était, l’ancien pivot des Lakers appréciait un beau cross, un beau dunk ou une belle passe. Et il n’allait pas gâcher le résultat final en s’interposant. Sacré Diesel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.