NBA – Andre Drummond dévoile le joueur le plus puissant qu’il ait jamais affronté

0

Chaque joueur en NBA a quelqu’un qu’il préfère éviter d’affronter. Quelqu’un face à qui il sait qu’il passera une mauvaise soirée. Andre Drummond, le nouveau pivot des Cavs, a livré son verdict, et sa réponse est pour le moins atypique.

Publicité

Transféré des Pistons aux Cavaliers en février dernier, Andre Drummond est toujours dans le flou concernant son avenir. Le pivot pourra devenir agent libre dans quelques mois, et personne ne sait ce qu’il fera. Alors qu’il est en quête d’un gros contrat, disons que le marché n’est pas très glorieux pour la free agency à venir, encore plus avec le coronavirus.

Est-ce que le pivot va jouer la sécurité en activant sa dernière année pour rester à Cleveland ? Il y a des chances, même si cela ne le protège pas d’un nouveau trade.

Qu’il soit aux Cavaliers ou bien ailleurs, Drummond va devoir affronter les mêmes joueurs. Et à en croire l’intéressé, pas de quoi lui faire peur dans le lot. Lors d’une récente interview, le pivot est revenu sur le joueur le plus coriace qu’il ait dû affronter. Bonne nouvelle pour lui : il est à la retraite depuis quelques saisons désormais. Il s’agit en effet de Nikola Pekovic.

Lire aussi | Steph Curry résout sa grosse galère du confinement

« Il est de loin l’humain le plus fort que j’ai dû affronter dans ma vie. C’est vraiment un homme très très fort. Je détestais jouer contre eux [les Wolves]à chaque fois que je les voyais sur le calendrier. Je détestais ça. je savais qu’il allait me bouger. Je me sentais comme un enfant, il me poussait de partout. Je me battais aussi fort que possible afin de l’empêcher de me mettre dans la peinture, mais je ne pouvais pas le stopper. Il est très très fort. Il est la raison pour laquelle j’ai commencé à travailler encore plus. La raison pour laquelle je soulève des poids plus sérieusement. »

Publicité

Pekovic ? Voilà un nom bien surprenant, d’autant que sa carrière en NBA fut bien courte. Le monténégrin n’a passé que 6 saisons et toutes chez les Wolves (12.6 points et 6.7 rebonds de moyenne). Mais la faute aux blessures, il a rapidement dû arrêter sa carrière chez les professionnels. Toujours est-il que lui et ses 140 kilos ont laissé quelques souvenirs, et ce n’est pas Drummond qui dira le contraire.

Andre Drummond qui cite Nikola Pekovic comme le joueur le plus dur à affronter ? Voilà qui est surprenant. Le résultat est néanmoins le même et a poussé le pivot à devenir encore meilleur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.