NBA – MVP, ROY, MIP… The Athletic livre ses awards de la saison !

LeBron James et Giannis Antetokounmpo
(DR)

Puisque les playoffs devraient actuellement se tenir en NBA, un panel de 33 rédacteurs de The Athletic ont respecté les traditions de la ligue en décernant leurs awards de la saison régulière. MVP, ROY, DPOY, MIP, 6th MOY : découvrez l’ensemble de leurs choix !

Publicité

Avant que la pandémie de Covid-19 n’interrompe son déroulement, la saison 2019-20 offrait un scénario et un suspens indubitable à ses observateurs. Bucks et Lakers étaient en passe de se livrer un duel sans merci pour la première place du classement NBA, tandis que ces derniers entretenaient une rivalité au plus haut niveau jamais vue avec leurs voisins des Clippers.

Les stars, quant à elles, nous garantissaient un spectacle de tous les instants, avec une régularité folle ou bien des révélations inattendues. Les votes concernant les awards s’annonçaient donc des plus serrés à l’approche des playoffs, et les journalistes de The Athletic se sont prêtés au jeu ce dimanche. Voici le résultat de leurs votes pour les 6 différentes catégories.

Publicité

Rookie of the Year : Ja Morant

Ja Morant des Memphis Grizzlies
(crédit : NBA/DR)

Aucun débat pour le titre de Rookie of the Year, puisque Ja Morant a récolté l’ensemble des voies du jury. Les Grizzlies se sont progressivement affirmés comme la plus grande surprise de la saison, devançant des équipes bien plus confirmées pour une place en playoffs dans la relevée conférence Ouest. Ils peuvent pour cela remercier leur jeune leader, régulier dans ses performances et spectaculaire à souhait.

Défensive Player of the Year : Giannis Antetokounmpo

Giannis Antetokounmpo et Draymond Green
(crédit : Noah Graham)

Dans une catégorie plus sujette à la discussion, c’est Giannis Antetokounmpo qui a tiré son épingle du jeu en rassemblant 70% des voies. La star des Bucks, grâce à son envergure et son pouvoir de dissuasion exceptionnels, devance ainsi Anthony Davis (20%), puis Marcus Smart et, plus surprenant, Brook Lopez (3.3%).

Publicité

6th Man of the Year : Dennis Schröder

Point de chute Dennis Schroder
(crédit : Bleacher Report/DR)

Affichant certainement la plus grande concurrence parmi ses prétendants, le trophée de Sixième Homme de l’Année décerné par The Athletic revient à Dennis Schröder et ses 42% de votes favorables. Les avis étaient visiblement très partagés au sein de la rédaction entre l’Allemand du Thunder et Montrezl Harrell (39%). Suivent ensuite Derrick Rose et George Hill, avec 6% des voies.

Publicité

Coach of the Year : Nick Nurse

Nick Nurse
(crédit : DR)

Après avoir emmené les Raptors au titre la saison dernière, et déploré le départ de Kawhi Leonard cet été, Nick Nurse poursuit son bon travail à la tête des Raptors depuis octobre. Surprenants 2e de la conférence Est (46-18), ses hommes affichent une alchimie quasi inégalée au sein de la ligue, et produisent un jeu on ne peut plus agréable à observer. Billy Donovan (9%) et Erik Spoelstra (6%) reçoivent également des considérations.

Most Improved Player : Bam Adebayo

la marque de confiance du heat envers bam adebayo
(crédit : FanSided/DR)

Avec le trade d’Hassan Whiteside l’été dernier, Bam Adebayo était appelé à prendre plus d’importance dans la raquette et le jeu du Heat. Il a finalement surpassé les attentes, se plaçant comme l’un des rouages les plus essentiels d’Erik Spoelstra. Avec 53% des suffrages, il prend le meilleur sur ses principaux rivaux pour cette distinction, à savoir Luka Doncic (13%) et Christian Wood (10%).

Publicité

Most Valuable Player : Giannis Antetokounmpo

Giannis Antetokounmpo sous le maillot des Bucks
(crédit : Yahoo Sports/DR)

De débats, il n’y a quasiment pas eu entre les deux favoris majeurs au titre de MVP que sont LeBron James et Giannis Antetokounmpo. Le Greek Freak, vainqueur du trophée l’année dernière et leader de la meilleure équipe de la ligue cette saison (53-12), a ainsi récolté 97% des voies, n’en laissant que 3% à son concurrent des Lakers. Un scrutin à sens unique pour un joueur affichant des moyennes de 29.6 points, 13.7 rebonds et 5.8 passes… en moins de 31 minutes de jeu par match.

Lire aussi : Mr sous-côté, roi des stats inutiles… les 8 alternative awards de la saison !

Pour The Athletic, Giannis Antetokounmpo n’aurait ainsi pas simplement conservé son titre de MVP, mais aurait également récolté les louanges en tant que Défenseur de l’Année. Le reste des heureux élus, hormis dans la catégorie du Sixième Homme de l’Année, ne laisse guère place au débat.

Les dernières actualités