NBA – Le classement des 10 meilleurs lieutenants all-time (partie 1)

john stockton karl malone
(crédit : DR)

Si l’histoire de la NBA ne retient principalement que les noms des leaders d’équipe, ces derniers n’auraient certainement pas obtenu le succès qui est le leur sans de fidèles équipiers tout aussi exceptionnelles. Coup de projecteur sur ces lieutenants hors-pair ayant parfois sacrifié leur ego pour cumuler les trophées.

Publicité

10. John Stockton

John Stockton Kiddie Clause
(crédit : DR)

Stats en tant que lieutenant (1985-2003) : 13.5 points – 2.8 rebonds – 10.8 passes – 2.2 interceptions

Il n’y aurait pas de Karl Malone MVP, ni même de Jazz finaliste, sans John Stockton. Le meilleur passeur de l’histoire de la NBA a fait briller son partenaire de l’intérieur, et a en partie conduit son équipe à deux Finales dans les années 1990.

Publicité

9. Pau Gasol

(crédit : DR)

Stats en tant que lieutenant (2008-2014) : 17.7 points – 9.9 rebonds – 3.5 passes – 1.4 contre

Arrivé à L.A. pour épauler Kobe Bryant et ramener l’équipe dans les hautes sphères de la ligue, il a permis aux Lakers d’apparaitre en Finales lors de trois saisons consécutives. À la clé, un back-to-back en 2010 et 2011, dans lequel il a joué un rôle plus que primordial.

Publicité

8. Tony Parker

Tony Parker
(crédit : Tim Fuller)

Stats en tant que lieutenant (2002-2018) : 16.3 points – 2.8 rebonds – 5.8 passes

Arrivé dans un anonymat quasi-complet dans la ligue, Tony Parker a progressivement obtenu son statut de lieutenant de luxe de Tim Duncan aux Spurs. Mieux, il lui a même volé la vedette lors des Finales 2007. Il aura au final cumulé pas moins de 4 bagues de champion aux côtés de l’intérieur star, prenant même les clés du camion quelques années au tournant des années 2010.

Publicité

7. Joe Dumars

(crédit : DR)

Stats en tant que lieutenant (1987-1994) : 19.0 points – 2.4 rebonds – 4.7 passes – 1.0 interception

Célèbre complément d’Isiah Thomas dans la traction arrière des Bad Boys de Detroit, Joe Dumars a notamment attiré le feu des projecteurs lors des playoffs 1989. Le double champion NBA y a ainsi amoindri l’impact de Michael Jordan, avant d’être élu MVP des Finales face aux Lakers.

Publicité

6. Kevin McHale

Larry Bird Kevin McHale
(crédit : boston.com/DR)

Stats en tant que lieutenant (1984-1992) : 20.9 points – 8.2 rebonds – 2.2 passes – 1.7 contre

Placé dans l’ombre de Larry Bird, Kevin McHale constituait malgré tout l’une des pièces les plus importantes des Celtics des années 1980. Il a rapidement chipé le rôle de Robin à Robert Parish, et est devenu la deuxième plus grosse menace offensive de l’équipe. Finaliste à cinq reprises, il a été sacré champion lors de 3 d’entre elles, et aurait pu recevoir sans problème le titre de MVP des Finales en 1986. Charles Barkley le considère à ce jour comme son adversaire le plus indéfendable.

Voir la suite du classement (place 5 à 1)

Joueurs d’exception simplement mis dans l’ombre par plus forts qu’eux, ces cinq joueurs ont marqué l’histoire de la ligue malgré le fait d’avoir emprunté le second rôle dans leur équipe.

Les dernières actualités