NBA – Jordan a-t-il fait faute sur le Last Shot ? L’arbitre du match répond

(DR)

Et si l’un des plus grands tirs des playoffs et de la carrière de Michael Jordan avait été refusé pour une faute offensive ? Et s’il n’avait pas remporté son 6ème titre à cause de ça ? Aussi fou que cela puisse paraitre, on en est pas passé loin. « Heureusement », l’arbitre ce soir-là n’a pas sifflé et il s’en explique aujourd’hui.

Publicité

La carrière de Michael Jordan à Chicago a été marquée par un ensemble de grands moments. De « The Shot » face à Cleveland en 1989, répondant aux moqueries de trois journalistes, à son mémorable match du « Flu Game » en 1997, His Airness n’a jamais tremblé au moment de marquer l’histoire de son empreinte.

Mais le plus grand moment de tous, il l’a connu dans les derniers instants de son ultime match sous la légendaire tunique rouge. Quoi de plus Jordanesque que de partir sur un game-winner, à l’extérieur, pour offrir un 6ème titre et un second 3-peat aux Bulls et leurs fans ?

Publicité

Mais ce tir aurait bien pu ne jamais exister… En effet sur le ralenti, la main de Michael Jordan est clairement sur Byron Russell et il le pousse pour créer de la séparation, ce qui est évidemment illégal. Mais si son adversaire n’a pas glissé sans raison sur l’action, pour l’arbitre ce soir-là, Danny Crawford, siffler était totalement impensable sur le moment.

Lire aussi | Le détail génial que personne n’a vu au moment du Last Shot de Jordan

Publicité




J’ai parlé avec l’arbitre Danny Crawford il y a quelques années pour savoir si Michael Jordan avait fait faute en 1998, et il m’a dit qu’il ne pouvait pas siffler en se basant sur « ce qu’il pensait avoir vu ».

Publicité

« Ce n’était pas une faute flagrante où je me suis dit ‘oh, non. Tu ne peux pas faire ça’. C’était une action rugueuse qui aurait pu aller dans un sens ou dans l’autre ».

Dans le doute, Danny Crawford a sans doute pris la bonne décision. Quand un arbitre qui aime faire dans l’excès de zèle aurait sans doute privé la ligue de l’un de ses plus grands moments, lui a su se contenir et adopter un jugement en adéquation avec la situation : dans les années 1990, oui, il y avait du contact. Michael Jordan a su en profiter mieux que personne sur cette action.

Publicité

L’histoire se joue souvent à un détail… Qui sait ce qu’il se serait passé dans un match 7 si Michael Jordan n’avait pas rentré son Last Shot ? Où en serait sa légende aujourd’hui ?

Chicago Bulls Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA