NBA/HS – Le coéquipier qui éclipsait Zion Williamson et Ja Morant au lycée

Devontae Shuler était le leader de l'équipe de Zion Williamson et Ja Morant au lycée
247Sports (DR)

Imaginez simplement une équipe High School composée en partie de Zion Williamson et Ja Morant… C’est la chance qu’ont eu les South Carolina Hornets en 2014. Mais aussi fou que cela puisse paraitre, les deux jeunes superstars n’étaient pas les options principales de cette équipe de rêve. Ce rôle revenait à Devontae Shuler, le joueur le plus talentueux du trio.

Publicité

Avant de devenir les choix n°1 et 2 de la Draft 2019, et surtout de devenir deux des jeunes stars les plus prometteuses de NBA, Zion Williamson et Ja Morant étaient coéquipiers lors de leur adolescence en Caroline. Avec les South Carolina Hornets, les deux amis ont parcouru tout le pays à la recherche des meilleurs tournois « AAU », le circuit d’été rassemblant tous les meilleurs prospects dans des dream teams.

À l’été 2014 donc, Zion, qui s’apprête à rentrer au lycée, et Ja Morant, qui vient de terminer son année de seconde, se retrouvent donc sous le même maillot. Comme l’expliquait Ricky Taylor, coach de cette équipe de rêve, chaque échauffement provoquait un véritable mouvement de foule dans les salles.

Publicité

C’était un concours de dunk… Sur le circuit AAU, tu joues souvent dans des salles avec 15 ou 20 terrains. Dès qu’ils posaient le pied sur le terrain, tous les spectateurs courraient vers notre parquet pour les voir à l’oeuvre.

Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser au vu de la trajectoire de ces deux monstres, ils n’étaient pas les stars de leur équipe. Non. Ce role de « franchise player » revenait à Devontae Shuler, et si l’on en croit les propos de Zion Williamson dans le podcast de JJ Redick, il était largement meilleur que ses petits camarades.

Lire aussi | Lenny Cooke, le lycéen qui devançait LeBron James dans les classements nationaux

Publicité

Avec Ja, nous étions des role players dans l’équipe. Ce que les gens ne savent pas, c’est que nous jouions avec un gars qui est à Ole Miss actuellement, Devontae Shuler. En Caroline du Sud, c’était LE gars. Je me souviens, j’étais surclassé, et je le voyais faire des coast-to-coast et finir en dunkant, tirer en transition comme Curry… C’était un scoreur né.

Malheureusement pour lui, Devontae Shuler fait partie de ces joueurs qui atteignent leur niveau maximal très jeune. Quand Zion Williamson et Ja Morant ont progressé de façon fulgurante jusqu’à devenir ce qu’ils sont aujourd’hui, Shuler a « stagné », et n’a jamais passé le cap qui ferait de lui un joueur NBA. Aujourd’hui, c’est du côté d’Ole Miss en NCAA qu’il évolue, bien loin de la lumière de ses camarades.

Publicité

Attention, il reste un joueur correct, avec 10.2 points, 4.6 rebonds, et 3.8 passes décisives de moyenne… Mais il est bien loin du potentiel qu’il laissait apparaitre lors de son passage au lycée de Oak Hill, l’usine à joueurs NBA. Voici 1 minute 30 de pures dinguerie !

Publicité

Une choose qui a pu jouer dans l’évolution de Devontae Shuler, c’est ce vitiligo qui lui blanchit des zones de la peau. Il l’a avoué, cette maladie rare lui a fait perdre quelque peu confiance en lui. Et sans confiance, sans cette petite arrogance, difficile d’atteindre les sommets.

Les dernières actualités