Publicité

NBA – L’addiction idiote qu’un ancien Laker a caché à Kobe Bryant !

Kobe Bryant et Caron Butler sous le maillot des Los Angeles Lakers
SLAM (DR)

Jouer avec Kobe Bryant implique la nécessité de se montrer parfait dans son éthique de travail et d’alimentation en tant que joueur NBA. Caron Butler l’a vite compris, et a finalement été démasqué par le Mamba après lui avoir caché l’une de ses addictions stupides.

Publicité

Le trade envoyant Shaquille O’Neal à Miami a marqué la fin d’une époque aux Lakers, mais également les prémisses d’une nouvelle. Certes, la contrepartie reçue par Los Angeles dans le cadre de cet échange n’était pas aussi reluisante que le Shaq. Mais Lamar Odom, Brian Grant et Caron Butler se sont tous trois révélés être des pièces de valeur dans la rotation des Angelinos.

Butler a notamment noué des liens d’amitié forts avec Kobe Bryant. Il a rapidement reçu le respect du Mamba, se montrant toujours prêt à le suivre dans ses séances d’entrainement si intenses. Néanmoins, comme il le raconte dans le dernier épisode du Lowe Post, il a dû faire une croix sur l’une de ses addictions pour entrer pleinement dans le cœur de son leader.

Publicité

J’ai commencé à faire des séances d’entraînement épuisantes avec Kobe dès qu’il a signé son nouveau contrat. On s’entrainait tous les jours… Avance rapide sur le premier match de la saison, il était là : « Mec, t’as l’air en forme, ton jeu est bien, mais t’es essoufflé par moments. Tu souffles un peu trop. T’es une Mercedes-Benz, t’es une hybride, t’es pas censé souffler comme ça. T’utilises quel carburant ? »

Et j’étais là : « Carburant, quoi ? » Et il me répondait : « Mec, tu te dois d’être au top. Qu’est-ce que t’injectes dans ton corps ? » J’étais juste là à dire : « Je mange bien », genre, comme un mec du Sud penserait « Je mange bien, parce que tout ce que je mange est bon pour moi. » Vous voyez ce que je veux dire ?

Publicité

Et donc on était dans le bus, il vient à l’arrière. Je venais littéralement de torcher une bouteille d’1 ou 2 litres de Mountain Dew, et j’ai immédiatement essayé de la cacher. Et il était là : « Sérieux, mec, tu ne peux pas mettre ça dans ton corps ! Qu’est-ce que tu fous, CB ?! » Et à partir de ce moment-là, j’étais là : « Mer*e, je vais arrêter de boire du Mountain Dew.

Lire aussi | Les 10 coéquipiers que Kobe Bryant aimait (sûrement) le moins

Un sacrifice qui lui a permis de réaliser un bon exercice à Los Angeles, mais surtout de grimper dans l’estime de Kobe. Attentif au moindre détail, même dans l’attitude de ses coéquipiers, ce dernier lui aurait donc permis (ou obligé) d’arrêter définitivement sa consommation de soda ? Pas tout à fait.

Publicité




Et je me suis tenu éloigné du Mountain Dew pendant le reste de la saison… Mais dès l’instant où j’ai rejoint Washington, j’ai recommencé avec cette mer*e. Je ne pouvais pas m’arrêter. Mais j’ai fait plus attention, je n’en buvais que pendant les 3ème et 4ème quart-temps.

Car oui, Butler ne se contentait pas d’enfiler les bouteilles de la boisson en-dehors des rencontres. Définitivement addict, il avait trouvé un stratagème imparable pour satisfaire ses envies en pleine partie, sans éveiller les soupçons de son staff et de ses coéquipiers.

Publicité

C’était dans tous mes verres Gatorade. Tout le monde demandait du Gatorade Tiger et tout ça, moi j’étais là : « Va dans mon vestiaire. » Le gamin préposé aux ballons disait : « Aller dans ton vestiaire ? » Je lui répondais : « Mets deux glaçons dans un verre Gatorade et mets du Mountain Dew. » Et bim. 20 à chaque fois. Et j’enchainais les paniers. Mountain Dew et mâcher de la paille. Que des paniers.

Durant sa seule saison aux Lakers, Caron Butler a donc dû se priver de Mountain Dew à la demande de Kobe Bryant. Heureusement pour lui, le calvaire n’a pas duré, et il a pu de nouveau s’adonner à son petit plaisir coupable dès l’année suivante.

Kobe Bryant Los Angeles Lakers NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA