NBA – 5 équipes de folie all-time… qui n’ont pas gagné le titre

0

Un titre NBA se joue souvent sur quelques petits détails. Pour 5 équipes légendaires et très talentueuses, ce sont par exemple les blessures et les arbitres qui ont eu raison des rêves de bague. Retour sur ces effectifs démentiels que le destin n’a pas épargné sur la route du titre.

Publicité

Minnesota Timberwolves – 2003/2004

Kevin Garnett trash-talking
(crédit : DR)

Le 5 majeur : Sam Cassell – Trenton Hassell – Latrell Sprewell – Kevin Garnett – Ervin Johnson

Jamais Kevin Garnett n’aura été aussi fort que cette saison là avec 24.2 points, 13.9 rebonds, 5 passes, et 2.2 contres de moyenne (il remporte d’ailleurs son seul titre de MVP). Bien épaulé par Sam Cassell et Latrell Sprewell, KG a porté les siens jusqu’à la première place du classement et les finales de conférence. Le seul problème, c’est que Cassell n’a pu tenir sa place lors de cet affrontement de rêve face aux Lakers. En son absence, c’est Garnett qui a du occuper le poste de meneur pendant de longues périodes, sans succès, puisque Minnesota s’est incliné en 6 matchs.

Boston Celtics – 2009/2010

(crédit : DR)

Le 5 majeur : Rajon Rondo – Ray Allen – Paul Pierce – Kevin Garnett – Kendrick Perkins

Comme en 2009, c’est une blessure qui a eu raison des rêves des Celtics. Lors du match 6 des Finales face aux Lakers, alors que Boston menait 3-2, Kendrick Perkins s’est rompu les ligaments croisés. Sans leur pivot titulaire, les C’s ont perdu la bataille du rebond, et éventuellement les Finales. La dépense d’énergie de Kevin Garnett était impressionnante pour combler la perte de son binôme des raquettes, mais pas suffisante.

Golden State Warriors – 2018/2019

(crédit : Noah Graham)

Le 5 majeur : Stephen Curry – Klay Thompson – Kevin Durant – Draymond Green – DeMarcus Cousins/Kevon Looney

Sans la cascade de blessures qui a frappé les Warriors, difficile de les imaginer perdre face aux Raptors… Kevin Durant a manqué les 4 premiers matchs des dernières Finales, avant de se briser le tendon d’Achille au bout d’une dizaine de minutes dans le Game 5. C’est ensuite Klay Thompson qui a du abandonner ses partenaires après s’est rompu les croisés lors du match 6… Sans ces deux éléments clés, Golden State n’avait plus aucun espoir de réaliser le 3-peat…

Publicité

San Antonio Spurs – 2012-2013

(crédit : Mike Ehrmann)

Le 5 majeur : Tony Parker – Danny Green – Kawhi Leonard – Tiago Splitter – Tim Duncan

S’ils ont eu leur revanche un an après, la défaite des Spurs lors des Finales 2013 reste l’une des plus cruelles de l’histoire. Alors qu’ils avaient déjà 4 doigts sur le trophée Larry O’Brien, Ray Allen s’est fait un plaisir de le chiper in extremis en rentrant un tir légendaire pour arracher la prolongation dans le Game 6. La suite on la connait, le Heat décroche le back-to-back à l’issue du match 7. Certes, les Spurs se sont rattrapés par la suite, mais un titre en 2013 aurait changé pas mal de choses dans l’histoire de la ligue.

Sacramento Kings – 2001/2002

Chris Webber Kings
(crédit : DR)

Le 5 majeur : Mike Bibby – Doug Christie – Peja Stojakovic – Chris Webber – Vlade Divac

Jamais une équipe n’aura été si proche de venir à bout de la dynastie Lakers… Avec un avantage de 3-2 lors des finales de conférence, Sacramento était en passe de réussir l’impensable… Et puis les arbitres s’en sont mêlés, y compris Tim Donaghy, qui passera quelques années plus tard 1 an et demi en prison dans une affaire de matchs truqués ! D’ailleurs, il a longtemps clamé que ce fameux match l’était également.

Pour découvrir d’autres équipes mythiques non-titrées, cliquez ici !

Heureusement pour la plupart des équipes de ce classement, les joueurs avaient déjà, ou ont par la suite gouté à la joie d’un titre NBA…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.