NBA – A quoi ressemblerait la ligue aujourd’hui… si Ray Allen avait manqué son tir en 2013

0

C’est l’un des tirs les plus importants de l’histoire des Finales NBA… En 2013, alors que tout semblait perdu pour le Heat, Ray Allen a sorti sa cap de héros pour sauver Miami d’une défaite pourtant inévitable. Mais que ce serait-il passé si la gâchette avait manqué sa cible ? Voici quelques pistes de réflexion.

Publicité

« Rebound Bosh, back out to Allen. His 3 pointer… BANG ! » Ces mots du légendaire commentateur Mike Breen résonnent encore dans toutes les têtes des fans du Heat et des Spurs. Et sans aucun doute dans la votre aussi.

Si ce tir décisif de Ray Allen restera dans l’histoire de la NBA comme l’un de ses plus grands moments, peut-on seulement imaginer une seconde ce qu’aurait été le paysage actuel en cas de raté… Une nouvelle défaite en Finales pour LeBron James, des Spurs encore sur le toit du monde. Les choses auraient surement été bien différentes.

1. Tim Duncan serait l’un des 5 meilleurs joueurs de l’histoire

La place de Tim Duncan dans la hiérarchie des plus grands joueurs de l’histoire est assez floue. Il est le meilleur poste 4 de tous les temps, il est un multiple All-Star, un double MVP… Mais la sobriété de son jeu, son calme légendaire, et son coté tout simplement humain, l’empêchent surement de tutoyer les sommets. En cas de titre en 2013 par contre, les choses auraient été différentes.

Pour la simple et bonne raison qu’avec un nouveau titre, et en supposant que les Spurs auraient effectué le back-to-back en 2014, Tim Duncan aurait pris sa retraite avec 6 titres en 6 Finales disputées, un chiffre sur lequel seul Michael Jordan peut rivaliser. Si son petit nombre de MVP des Finales ne lui permettraient pas de rivaliser avec His Airness, Timmy serait incontestablement dans le Top 5 all-time.

2. Le Big 3 du Heat serait la plus grosse déception de l’histoire

« Pas un, pas deux, pas trois, pas quatre, pas cinq, pas six, pas sept… » LeBron James a placé la barre très haute en arrivant à Miami. Dès sa conférence d’introduction, le King a annoncé pas moins de 8 titres à une foule en délire. Et si c’est déjà loin d’être le cas dans la vraie vie, dans cet univers parallèle, le résultat est encore pire : 1 titre en 4 ans, c’est peu, trop peu pour une équipe si ambitieuse.

Un groupe avec le meilleur ailier de l’histoire, et potentiellement le 3ème meilleur arrière derrière MJ et Kobe Bryant, qui ne réussi pas à soulever plus d’un trophée Larry O’Brien, ça fait tâche ! Une victoire face à un Thunder inexpérimenté, pour une humiliation face aux Mavericks, et deux défaites consécutives face aux Spurs… Bien triste bilan.

Publicité

3. Kawhi Leonard aurait une vraie chance de dépasser LeBron James dans l’histoire

Personne ne connaissait vraiment son nom en 2013, et pourtant, il était déjà si bon. Dans ce monde parallèle, Kawhi Leonard aurait aussi bouclé ces fameuses Finales avec ses 14.6 points, 11.1 rebonds. La seule différence, c’est qu’il aurait eu sa première bague un an plus tôt, à seulement 21 ans. Et la seconde la saison suivante, avec en plus un titre de MVP des Finales à son actif…

Ce monde magique n’évite pas les blessures, alors forcément, son embrouille avec le staff médical des Spurs l’aurait toujours conduit à partir direction Toronto pour récupérer un troisième titre et un second trophée Bill Russell. À 28 ans donc, il aurait eu la chance de dépasser LeBron James cette saison en décrochant un 4ème titre avec les Clippers. 4 titres, dans 3 franchises différentes, avec un impact fou des deux côtés du terrain… Il ne manque qu’un ou deux titres de MVP, et Kawhi aurait déjà eu une chance d’être parmi les plus grands de l’histoire.

Quelques autres éléments notables en cas de raté de Ray Allen : Gregg Popovich aurait plus de bagues que de doigts sur une main, Dwyane Wade aurait pris sa retraite avec seulement 2 titres, et surtout, LeBron James afficherait un bilan de 2 victoires et 7 défaites en Finales !

Tous les « What if » à lire :

Si Steph Curry avait été tradé aux Bucks en 2012

Si LeBron avait affronté Michael Jordan

Si Derrick Rose ne s’était pas blessé en 2012

Si le Big 3 Harden/Durant/Westbrook était resté à OKC

Bien évidemment, toutes ces suppositions n’engagent que l’avis de notre rédaction. Beaucoup d’autres modifications sur la ligue auraient pu être développées à partir de ce scénario, nous avons fait le choix de partir sur les plus parlantes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.