NBA – Pat Beverley révèle sa stratégie pour être en transe sur le parquet

0

L’atmosphère dans laquelle seront disputés les matchs de la fin de saison sera particulière, et demandera un surplus de motivation. Patrick Beverley l’a bien compris, et adoptera une approche assez particulière.

Publicité

La NBA se remet progressivement en marche, et avec elle la plupart de ses équipes et de ses joueurs. Elles seront ainsi 22 franchises à se retrouver sur le site de Disney World d’ici quelques jours, et à batailler pour rejoindre les playoffs et accéder au titre. Les Clippers font partie de celles qui possèdent de grandes chances d’aller au bout de la compétition.

2èmes de la conférence Ouest, les hommes de Doc Rivers débarqueront en Floride avec la volonté d’y rester jusqu’en octobre prochain. Et tandis que Kawhi Leonard tentera de remporter une deuxième bague de champion consécutive, tous ses coéquipiers chercheront quant à eux à soulever pour la première fois de leur carrière le trophée Larry O’Brien.

Ils devront pour cela faire appel à des ressources mentales inédites à cause du contexte dans lequel ils évolueront. La bulle de Disney World n’accueillera en effet aucun spectateur, et demandera donc aux joueurs de trouver de la motivation ailleurs que dans les encouragements traditionnels du public.

Cette donnée, Patrick Beverley l’a déjà prise en compte dans sa préparation pour la fin de saison. Dans une interview avec Whistle Sports, le meneur des Clipps a révélé son secret pour s’assurer de garder sa concentration défensive à chaque possession, et sur chaque adversaire. Une méthode qui implique notamment… la superteam de Golden State.

Lire aussi | « Les Lakers et les Clippers ne sont pas favoris pour le titre »

Chaque équipe qu’on va jouer, je vais jouer comme si c’était Golden State quand ils avaient Kevin Durant. Chaque meneur que je vais affronter, je vais défendre comme si c’était Steph Curry. Chaque arrière que je vais affronter, je vais défendre comme si c’était James Harden. Chaque ailier que je vais affronter, je vais défendre comme si c’était LeBron ou KD. Et ainsi de suite.

Publicité

Les fans des Warriors peuvent donc (un peu) se réjouir, puisque leur équipe fera d’une certaine manière le voyage jusqu’à Orlando grâce à Beverley. Blague à part, on n’imagine pas un seul instant voir la grinta du meneur impactée par quelques gradins vides quand on connait la mentalité habituelle du bonhomme.

Ce dernier a d’ailleurs été récemment filmé durant un pickup game dans une petite salle sans spectateurs, et cela ne l’avait pas empêché de trash-talker tout ce qui bougeait. Le contexte l’avait même pour l’occasion transformé en véritable machine à scorer, digne des Curry et Harden qu’il cite dans sa déclaration.

On doute qu’il réplique cette sélection de shoots lors des playoffs qui arriveront prochainement, mais pas du niveau défensif qu’il affichera à ce moment-là. Après tout, c’est bien le rôle de chien de garde auquel il est assigné aux Clippers, et qui lui permettent de si bien s’insérer aux côtés de Kawhi Leonard et Paul George dans l’équipe.

Si vous pensiez que Patrick Beverley n’allait être que l’ombre de lui-même en l’absence de public à Orlando, abandonnez tout de suite cette idée. Le meneur des Clippers abordera chaque match comme un choc, et ne risque pas de prendre pour excuse le contexte de la bulle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.