NBA – Les 10 « vilains » joueurs les plus détestés de l’histoire (suite)

Joueurs les plus détestés de l'histoire en NBA
(DR)

La NBA est un formidable conte dont la trame s’écrit progressivement sous nos yeux. Et comme dans tout bon conte qui se respecte, certains personnages empruntent le rôle de grands méchants de l’histoire. Focus aujourd’hui sur les 10 plus grands « vilains » all-time, particulièrement détestés par les fans (suite).

Publicité

Voir la première partie du classement (10 à 6)

5. Kermit Washington

Kermit Washington sur le banc des Boston Celtics lors d’un match NBA
(crédit : Focus On Sport)

Certainement le joueur le moins connu dans cette liste, Kermit Washington y mérite néanmoins amplement sa place. En 1977, il écopait de 26 matchs de suspension, soit la plus grosse sanction délivrée par la NBA jusqu’alors, après avoir failli tuer Rudy Tomjanovic à cause d’un coup de poing. Sa carrière n’a logiquement jamais pu re-décoller à la suite de cet épisode.

Publicité

4. Latrell Sprewell

(crédit : DR)

26 matchs de suspension ? Une broutille pour Latrell Sprewell. Après avoir étranglé son coach P.J. Carlesimo durant un entrainement des Warriors, l’ailier a écopé d’une sanction de 82 matchs, réduite à 68 grâce à son bon comportement. Elle reste malgré tout comme la 2ème plus grosse punition de l’histoire de la ligue.

Publicité

3. Isiah Thomas

Isiah Thomas des Detroit Pistons agacé par ESPN
(crédit : HoopsCritics/DR)

Grâce à The Last Dance, les critiques qui entouraient Isiah Thomas durant sa carrière de joueur, en tant que leader des Bad Boys de Detroit, sont bien connues. Plus récemment, son mandat au poste de GM des Knicks, marqué par des allégations de harcèlement sexuel de la part d’une de ses employés, ne lui ont pas permis de redorer son blason.

Publicité

2. Bill Laimbeer

larry bird bill laimbeer boston celtics detroit pistons
(crédit : DR)

IT n’était cependant pas le joueur le plus détesté de son équipe, puisque c’est bien Bill Laimbeer qui portait fièrement ce statut. Contrairement à son meneur, le pivot était quasi-exclusivement connu pour ses fautes grossières, et son style de jeu extrêmement violent.

Publicité

1. Ron Artest

Ron Artest sous le maillot des Indiana Pacers
(crédit : SI.com/DR)

À l’actif de Ron Artest : le plus gros scandale de bagarre dans les tablettes de la ligue, à savoir le fameux épisode de « Malice at the Palace ». Banni pendant 86 match par la NBA, le double champion avec les Lakers a aussi été l’auteur de gestes moins mémorables mais tout aussi vicieux, comme son coup de coude sur James Harden.

Découvrir aussi : 5 joueurs liés de près ou de loin à des gangs

Chaque belle histoire a besoin d’un méchant, et ces 10 joueurs ont su à un moment ou à un autre porter ce costume avec brio.

Les dernières actualités