NBA – La leçon de Giannis aux joueurs qui se plaignent de la bulle

0

Depuis l’arrivée des acteurs à la bulle d’Orlando, certains ont décidé de se plaindre du cadre de vie. Pour Giannis Antetokounmpo, c’est totalement inconcevable. Quand on voit son explication, on comprend mieux pourquoi.

Publicité

Arrivé dès le premier jour avec les Bucks dans la bulle, Giannis Antetokounmpo ne se plaint pas. Ce dernier sait la chance qu’il a de rejoindre un hôtel de ce type à Disney World, même si ce n’est pas le cas de tous. Au départ par exemple, c’est la nourriture qui a été visée par quelques joueurs.

Par la suite, c’est même la chambre qui n’a pas convenu à certains. Enfin ici, c’est surtout Rajon Rondo qui a fait polémique, avant de se prendre la répartie des internautes en pleine face.

Dans tout ça, on retrouve Giannis. Il ne comprend pas vraiment ces critiques, tout comme Ja Morant qui avait taclé quelques joueurs. Le Freak sait que le cadre n’est pas des plus luxueux, mais loin de l’idée de se plaindre pour lui. Quand on connaît son histoire en Grèce, cela n’a rien de surprenant. Il s’est donc chargé de le rappeler à ESPN.

Lire aussi | « Giannis doit gagner maintenant ou partir »

Je suis dans une situation où je suis extrêmement chanceux et où je ne peux pas me plaindre.

Peu importe où tu es, il y a toujours une raison de se plaindre, il y a toujours un problème. Mais j’essaie de ne pas me focaliser là-dessus. Mon appartement en Grèce, quand j’étais plus jeune, et avec mes 4 frères, il était beaucoup plus petit que la suite que j’ai actuellement à Orlando. J’essaie simplement d’apprécier le moment.

Publicité

Oui, Giannis n’a pas vécu une enfance très calme en Grèce. Obligé de vendre des choses dans la rue, le Freak a considérablement changé son mode de vie depuis. Mais pas question pour la superstar des Bucks d’oublier son passé, et donc pour lui de se plaindre d’une chambre jugée trop petite par certains.

Un comportement louable de la part de Giannis, qui rappelle qu’il y a des choses bien plus grave dans la vie.

Les commentaires sont fermés.