NBA – « Tout le monde est en forme maintenant, la NBA devrait avoir peur »

Giannis Antetokounmpo a attisé les rumeurs l'envoyant aux Warriors avec une déclaration équivoque
ESPN (DR)

Les 22 équipes présentes à Orlando ont pu bénéficier d’une longue période de repos, et récupérer quelques blessés en chemin. L’une d’elles serait désormais à prendre très au sérieux à l’Est.

Publicité

Après 4 mois passés dans l’attente de ce moment fatidique, la NBA n’est plus qu’à quelques jours de reprendre ses activités. Et parmi les questions qui entourent ce retour en grâce du basket outre-Atlantique, celle concernant l’impact de la suspension sur le rendement ds joueurs reste pour l’instant sans réponses.

En effet, difficile de savoir si le hiatus se révélera avoir été une bonne ou une mauvaise chose pour la santé et les performances des joueurs. Les plus pessimistes diront que quatre mois sans compétition vont forcément influencer négativement leurs prestations, et aggraver le risque de blessure. À l’inverse, certains y verront une occasion de pleinement se reposer pour eux, et de se montrer plus en forme que jamais dans la bulle d’Orlando.

Publicité

En attendant de pouvoir trancher dans ce dossier, une chose est sûre : certaines équipes ont pu avec joie enregistrer le retour de blessure de quelques uns de leurs joueurs. On pense par exemple aux Pacers, qui pourraient voir Victor Oladipo participer à leur fin de saison, contrairement aux premières tendances qui se dégageaient.

Et ils ne sont pas les seuls dans ce cas, notamment à l’Est. 3èmes de la conférence derrière des Bucks et Raptors intraitables, les Celtics avaient obtenu ce classement malgré un effectif souvent amputé de plusieurs éléments. Désormais, ils se présentent à Disney World avec un roster au complet.

Publicité

Il n’en fallait pas plus pour que Enes Kanter nous offre une sortie pleine de confiance au sujet de son équipe. Interrogé sur le confinement que lui et ses coéquipiers ont dû traverser, et sur ses conséquences, l’intérieur turc a envoyé un gros avertissement au reste de la ligue.

Lire aussi | Refusé « à vie » par une équipe, Enes Kanter réagit et trolle !

La quarantaine a été importante, dans le sens où on a pu se soigner et se remettre en forme. Mais maintenant, la NBA devrait avoir peur, parce que tout le monde se sent bien, tout le monde est à 100%, et tout le monde se donne pour atteindre les objectifs.

Publicité

Le principal retour à surveiller sera bien évidemment celui de Kemba Walker. Le meneur avait contracté une blessure au genou en janvier, qui s’était aggravée suite à sa participation au All-Star Game. Aujourd’hui, il ne semble toujours pas être « à 100% » comme l’affirme son coéquipier, mais compte bien aider sa franchise sur la fin de saison.

Deux des autres pièces majeures du roster, que sont Jaylen Brown et Gordon Hayward, ont également pu soigner les petites douleurs qui les ont privés de plusieurs rencontres avant le hiatus. Il ne faudrait pas non plus oublier le comeback de Robert Williams, le sophomore des C’s qui affichait des signes prometteurs lorsqu’il n’était pas indisponible.

Publicité

Tous ces retours, couplés à la forme étincelante de Jayson Tatum depuis le début octobre, font un peu plus de Boston l’un des rivaux majeurs des Bucks à l’Est. Si les grands revenants venaient à se mettre au diapason de leurs coéquipiers, les prédictions de Paul Pierce et Kendrick Perkins au sujet des Celtics pourraient bien se vérifier dans les semaines à venir.

Avec un effectif enfin au complet grâce à l’interruption de la saison, Boston ferait donc partie des grosses équipes à ne surtout pas prendre à la légère à Orlando d’après Enes Kanter.

Boston Celtics Déclarations Enes Kanter NBA 24/24

Les dernières actualités