NBA – Les pires adversaires pour Bucks, Clippers et Lakers en playoffs

Lebron James, Giannis Antetokounmpo et Kawhi Leonard
New York Post (DR)

Considérés quasi-unanimement comme les 3 principaux prétendants au titre sur le fin de saison, les Bucks, les Clippers et les Lakers ne sont pas à l’abri d’une élimination précoce en playoffs. Mais quelles équipes possèdent les atouts pour contrer chacune d’entre elles ?

Publicité

Si l’on s’en tient purement aux bilans présentés jusqu’ici, les Bucks, les Lakers et les Raptors possèdent les meilleures chances de remporter le titre d’ici octobre. Néanmoins, depuis le début de la saison, les Canadiens se voient très souvent devancés dans les power rankings par les Clippers, qui comptent pourtant deux victoires de moins qu’eux (44-10, contre 46-18).

La raison est simple, et tient dans la valeur intrinsèque de l’effectif de Doc Rivers. À l’approche de la reprise officielle de la NBA, ce sont donc Milwaukee et les deux équipes de L.A. qui sont annoncés comme favoris pour soulever le trophée Larry O’Brien. Mais quels matchups pourraient provoquer leur chute prématurée ? CBS Sports s’est penché sur le dossier.

Publicité

Milwaukee Bucks : Boston Celtics

L'effrayante domination des Bucks en une stat inquiétante pour la concurrence
(crédit : Celtics Blog/DR)

Depuis le début de la saison, la défense des Bucks se montre des plus effrayantes. Pourtant, elle possède quelques lacunes, à commencer par le nombre de shoots offerts à mi-distance et à 3 points, hors corners. Les Celtics peuvent exploiter cette brèche. L’équipe tourne en effet à 44.5% d’adresse sur ses shoots entre 3 et 5 mètres du panier, soit le 6ème meilleur pourcentage de la ligue.

Un joueur des C’s apprécie tout particulièrement ce type de tentatives : Jayson Tatum. La jeune star affichait d’ailleurs un niveau exceptionnel avant que le hiatus ne soit prononcé. Concernant l’aspect défensif, si Brad Stevens n’a pas un joueur précis à opposer à Giannis Antetokounmpo sur la totalité d’un match, il peut demander aux Jaylen Brown, Gordon Hayward, Daniel Theis, voire même Marcus Smart de se relayer.

Publicité

Los Angeles Clippers : Philadelphia 76ers / Miami Heat

Heat tueur de séries professionel
(crédit : Hot Hot Hoops/DR)

La rotation intérieure des Clippers est pointée du doigt depuis octobre, ce qui laisserait penser que les Lakers seraient l’adversaire le plus dangereux pour eux. Sur les 3 rencontres entre les deux franchises de L.A., aucune stat n’a pourtant fait part d’une quelconque infériorité des Clipps dans la raquette. Dès lors, plutôt que de donner une seule bonne réponse, CBS a préféré lister deux options « décentes ».

Miami présente l’avantage de posséder des joueurs capables de limiter la production de Kawhi Leonard (Jimmy Butler, Joe Crowder, Andre Iguodala), et de profiter des tirs à 3 points laissés par les hommes de Doc Rivers (Duncan Robinson, Tyler Herro). Même constat pour les Sixers, aussi bien défensivement (Ben Simmons, Matisse Thybulle) qu’offensivement (Josh Richardson, Furkan Korkmaz). Les deux équipes possèdent quoi qu’il en soit leurs limites, et accèderont difficilement aux Finales pour y retrouver L.A.

Publicité

Los Angeles Lakers : Houston Rockets

(crédit : DR)

L’ironie veut que les Lakers soient également le pire matchup possible pour Houston sur le papier. Un paradoxe provoqué par leur line-up micro-ball, qui renferme encore beaucoup d’incertitudes. Néanmoins, le dernier match entre les deux franchises, où les Rockets présentaient déjà un cinq minuscule, avait tourné en faveur des Texans.

Certes, Anthony Davis avait planté ce soir-là 32 points, à 14/21 au tir. Pourtant, même avec le Unibrow sur le terrain, L.A. affichait un déficit au +/- de -10. La stratégie de Mike D’Antoni s’était donc révélé parfaite sur cette rencontre, face à des Lakers qui vont souvent chercher leurs résultats grâce aux performances de leurs intérieurs. Reste à savoir si elle peut afficher des résultats aussi probants en playoffs, et sur une série au meilleur des 7 matchs.

Publicité

Chacun des adversaires sélectionnés en tant que pire matchup présente donc des incertitudes, et quoi de plus logique. En tant que favoris, les 3 principaux contenders listés ci-dessus seront avant tout les équipes à éviter pour n’importe quelle franchise en playoffs. Aucun n’apparait néanmoins comme imbattable.

Lire aussi : ESPN donne les % de chances de titre des Lakers, Clippers et Bucks !

Ce genre de prédictions sera bien évidemment apte à évoluer au fil de la fin de saison, en fonction de la forme affichée par chaque équipe présente à Disney World.

Publicité

Dernières actualités