NBA – Dion Waiters donne la différence entre le LeBron de Cleveland et de Los Angeles

Cavaliers Nation (DR)

Dion Waiters a connu LeBron James au début de sa carrière sous le maillot des Cavaliers. 5 saisons plus tard, c’est avec les Lakers qu’ils se sont retrouvés, et l’un comme l’autre ont énormément changé. Ça, Waiters l’a de suite ressenti.

Publicité

Dion Waiters n’a pas connu une carrière de tout repos. Drafté à la « surprise générale » avec le 4ème choix de la draft 2012, il a toujours vécu dans l’ombre de Kyrie Irving… D’ailleurs, la relation entre les deux a toujours été plus que tendue, l’arrière ne comprenant pas la hype autour d’Uncle Drew.

Et puis, lors de la saison 2014/2015, Waiters a du faire ses valises. Avec le retour de LeBron James au bercail, les Cavaliers avaient d’un coup des ambitions fortes, qui ne collaient visiblement pas à la personnalité et à l’éthique de travail du scoreur fou. Alors après seulement 33 petits matchs avec le King, le n°4 de draft a été envoyé à Oklahoma City.

Publicité

Depuis, sa carrière n’a pas décollé. Entre les blessures, et les nombreuses suspensions, notamment celles liées à son amour pour la marijuana, Waiters n’a que peu joué sur ces 4 dernières saisons. L’occasion pour lui de mûrir mentalement, et de prendre conscience de la chance qu’il a.

Marqué par toutes ces péripéties, c’est un nouveau Dion Waiters qui a débarqué à Orlando avec les Lakers. Avec une mentalité bien plus mature, il a pu observer LeBron James plus sérieusement qu’à l’époque Cleveland. Et l’arrière a remarqué un changement fondamental.

Publicité

Lire aussi | Le langage fleuri de LeBron James pendant les rencontres

Je suis un peu plus vieux maintenant. J’ai vu énormément de choses, j’ai traversé énormément d’épreuves. À ce moment précis de ma vie, je veux simplement jouer au basket, prendre soin de ma famille, et prendre du plaisir en le faisant. Parce que dans la vie on ne sait jamais.

Publicité

On ne peut jamais savoir. Qui aurait pu penser que nous ferions cette conférence de presse sur Zoom ? Alors je me réveille tous les matins avec l’objectif de vivre au jour le jour, de prendre les choses calmement, de progresser, de devenir une meilleure personne sur, et en dehors du terrain, et j’essaie de devenir un meilleur père.

Ce sont des choses que je ne comprenais pas quand j’étais plus jeune. Quand tu es jeune tu essayes de trouver qui tu es vraiment, et de trouver ta place dans la ligue. Je pense que LeBron essayait de m’aider dans cette tâche à l’époque, mais j’étais trop borné pour écouter. Mais je le comprends maintenant, j’ai 28 ans.

Publicité

Dion Waiters est encore associé à son passé sulfureux dans la ligue. À lui de prouver qu’il a muri, comme Dwight Howard, pour redorer son image et donner un second souffle à sa carrière.

Publicité

Dernières actualités