NBA – Pourquoi les Rockets n’avaient que 0.28% de chances de gagner… et l’ont fait !

0

Dans une nuit remplie d’affiches, la rencontre entre Rockets et Mavericks a accouché d’un festival offensif… et d’une prolongation. Pourtant, la probabilité que le match se poursuive après les 48 premières minutes n’était que de… 0.28% ! On vous explique tout.

Publicité

Un duel Blazers-Grizzlies pour la 8ème place à l’Ouest, un choc de places fortes à l’Est entre Milwaukee et Boston… La deuxième nuit de reprise de la saison NBA nous avait réservé un programme des plus alléchants, avec notamment ces deux grosses affiches au programme. Mais si vous aimez les cartons offensifs et les défenses plutôt laxistes, c’est la rencontre entre Rockets et Mavericks qu’il fallait suivre !

302 points en combiné, une prolongation, 5 joueurs à plus de 25 points, un James Harden en lévitation complète : pas de doute, les deux équipes ne ressentait aucune rouille en attaque dans cette victoire finale de Houston (153-149). Au-delà de ces chiffres fous, les Texans (41-24) réalisent une excellente opération au classement, en prenant provisoirement la 5ème place de l’Ouest au Thunder (40-24) et en se rapprochant du Jazz (42-23).

Mais si ces derniers peuvent avoir le sourire après ce succès de taille face à des Mavs accrocheurs, ils l’avaient beaucoup moins à quelques secondes de la fin du temps réglementaire. En effet, ils étaient tout simplement menés de 7 points à… 45 secondes du terme, et ont pourtant réussi l’exploit d’accrocher une période d’overtime. Une rareté cette saison.

Les Rockets étaient menés de 7 points avec 45 secondes à jouer dans le temps réglementaire, et sont revenus au score pour vaincre les Mavericks.

Jusqu’à ce vendredi, les équipes menées de 7 points ou plus avec moins d’une minute à jouer dans le temps réglementaire présentaient un bilan de 2-711.

Lire aussi | En plein cauchemar, Jayson Tatum sort le pire match de sa carrière !

Les hommes de Mike D’Antoni ont qui plus est bénéficié d’un brin de chance, puisque qu’avec 3.3 secondes restantes au chrono, et un James Harden sur la ligne des lancers, Dallas menait encore de 2 points. Le Barbu a manqué sa seconde tentative, non-intentionnellement d’après son coach, et c’est un Robert Covington à l’affut qui a remis les deux équipes à égalité.

Publicité

Même malgré ce petit coup de pouce du destin, les Rockets peuvent chaleureusement remercier Harden, et plus largement le duo qu’il forme avec Russell Westbrook. À eux deux, les arrières ont enregistré leur record de points combinés sous les couleurs de Rocket City, tout cela en noircissant de fort belle manière les fiches statistiques.

Rockets-Mavericks, c’était donc une pluie de performances offensives exceptionnelles des deux côtés, mais également et surtout une pluie de records côté Houston dans une victoire capitale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.