NBA – Déboussolé, LeBron se fait avoir comme un rookie sur une remise en jeu

Même quand on s’appelle LeBron James, bientôt 36 ans au compteur, on peut se faire avoir comme un débutant. Justin Holiday ne s’est ainsi pas fait prier pour s’amuser « face » au King.

Publicité

Les Lakers affrontaient les Pacers ce samedi soir pour tenter de mettre fin à leur mauvaise série de deux lourdes défaites consécutives dans la bulle. S’il y a du mieux sur le score, moins criant dans la défaite (111-116), les hommes de Frank Vogel sont de nouveau tombés, terrassés par un TJ Warren encore stratosphérique.

Pourtant leader dans quasiment toutes les stats des Lakers, Anthony Davis est complètement passé à côté de sa rencontre, notamment au scoring (8 points à 3/14, 8 rebonds, 4 passes). De son côté, LeBron James termine avec 31 points, 8 rebonds et 7 passes. Une prestation exemplaire dans le contexte, bien que légèrement entachée par une petite absence dans le 4ème quart-temps.

Publicité

Voir aussi | En plein money time, Luka Doncic sort une passe insolente devant Giannis !

Sur une remise en jeu des Pacers dans les dernières minutes, orchestrée par Justin Holiday, c’est LeBron en défense devant la ligne de touche. Son attention attirée par les mouvements derrière lui, notamment ceux autour d’Alex Caruso, le King laisse couler quelques secondes sans surveillance. Holiday en profite alors pour relancer le jeu… en lui envoyant la balle dans le dos.

Publicité

Un peu perturbé par cette séquence, la spéciale pour baptiser les rookies, LeBron va aller chercher la faute quelques secondes plus tard. Ce qui surprend, notamment lorsque l’on visionne le ralenti sur la vidéo, c’est que le King décide d’aller bloquer Caruso… alors que les Lakers sont sur une phase défensive.

Voulait-il doubler la protection sur Malcolm Brogdon ? Ou bien est-ce purement quelques secondes d’inattention dans son esprit ? Difficile à savoir. Dans tous les cas, les Lakers terminent la rencontre sur une nouvelle défaite, la troisième de suite dans la bulle

Publicité

Si LeBron James n’est en rien condamnable pour ce petit écart, plus à prendre avec le sourire d’ailleurs, la situation globale des Lakers est beaucoup plus préoccupante. Il va falloir se reprendre.

Publicité

Dernières actualités