NBA – Draymond Green attaque frontalement Donald Trump !

Draymond Green s'en est pris à Donald Trump
(DR)

Comme son coach ou certains de ses coéquipiers, Draymond Green n’apprécie pas particulièrement Donald Trump. Comme son coach ou certains de ses coéquipiers aussi, l’intérieur des Warriors s’est attaqué violemment à son président. C’était au micro de CNN, et il a tapé fort.

Publicité

S’il y a bien une équipe NBA que Donald Trump doit particulièrement détester, c’est Golden State. Difficile de dire si c’est parce que la franchise est située à l’autre bout du pays, ou simplement parce ses membres n’ont pas peur du pouvoir en place, toujours est-il que dans la Baie de San Francisco, les langues sont bien pendues au moment d’évoquer le président.

Steve Kerr est d’ailleurs le premier à monter au créneau au moment de descendre Donald Trump. À de nombreuses reprises depuis plusieurs mois, l’ancien coéquipier de Michael Jordan a eu des mots durs pour le 45ème président des États-Unis, qui ne s’est d’ailleurs jamais gêné pour répondre.

Publicité

Mais ce n’est pas tout, puisque Ayesha Curry, femme de Steph, s’est elle aussi emportée contre le chef d’état dans l’affaire George Floyd, preuve que la méfiance ne concerne pas que les Warriors, mais aussi l’entourage. Draymond Green est le dernier homme de la Baie à s’être exprimé. C’était au micro de CNN, et c’est sans filtre.

Publicité

Nous avons à faire au maitre des manipulateurs. Probablement le maitre de tous les maitres quand on parle de manipuler les gens. Il a été élu en manipulant les gens. Et ce qu’il dit en ce moment n’est en rien différent de ce qu’il disait à l’époque pour Colin Kaepernick.



Nous avons à faire à un homme qui dirige ce pays, qui aime prendre toutes les histoires, et les retourner en sa faveur. Pour reprendre l’exemple de Colin Kaepernick, le président a pris ses actions, et a dit que c’était en rapport au drapeau. Kaepernick posait un genou au sol contre le drapeau. Il manque de respect à l’armée, aux anciens combattants.

Publicité

C’est ridicule. Maintenant il appelle la NBA une organisation politique, mais la ligue n’a rien à voir avec les Démocrates et les Républicains. Nous nous battons simplement pour le respect des droits de l’homme les plus basiques. Mais on sait qu’il continuera à communiquer dans ce sens. C’est ridicule.

Il va continuer de tordre toutes les informations. Et surtout, il est un homme qui ne pense qu’à lui et ses intérêts. Il va continuer de se mettre en avant. C’est ridicule, mais c’est à l’image de notre société. C’est pourquoi tout le monde doit aller voter le 3 novembre.

Publicité

Draymond Green ne s’est pas fait un ami sur ce coup. Mais il est dans la droite lignée de ce qui se fait en NBA actuellement. Parce qu’il n’est pas dans la bulle, il a trouvé une autre plateforme pour faire passer un message politique fort. Ce qui ne manquera pas de susciter le débat.

Une chose est certaine, on ne risque pas de voir Donald Trump au Chase Center de San Francisco dans les années à venir. Chose qui doit ravir toute l’organisation Warriors.

Les dernières actualités